Un Lyonnais relance l’eau de Sail-les-Bains, rachetée aux princes qataris

Stéphane Arfi, chef d’entreprise, a acquis le domaine thermal de la Loire qui appartenait à la famille princière du Qatar. Un lieu chargé d’histoire qu’il s’apprête à ranimer.

17

Le portail d’entrée du domaine thermal de Sail-les-Bains (Loire) est fermé à double tour. Mais plus pour très longtemps. Car si son eau avait disparu des rayons des magasins il y a une dizaine d’années, la production de bouteilles devrait être relancée d’ici la fin de 2021.

Le site a eu mille vies. Au cours de cette dernière décennie, il est même passé entre les mains de la famille princière du Qatar, Al-Thani, qui souhaitait vendre l’eau minérale dans un flacon haut de gamme à l’industrie du luxe. Un projet abandonné malgré de lourds investissements consentis, estimés à entre 10 et 15 millions d’euros entre 2010 et 2016. « C’était un caprice », raconte Stéphane Arfi, le nouveau propriétaire du lieu qui reste discret sur ses propres dépenses. « L’eau est un produit intéressant, mais les Qataris pensaient qu’ils achetaient un puits de pétrole, dont ils se sont vite détournés. »

(….)

Entre 8 et 10 euros la bouteille

« Le domaine thermal de Sail-les-Bains présente un fort potentiel », affirme le chef d’entreprise. Outre l’usine d’embouteillage, il compte d’anciens thermes qui ne demandent qu’à retrouver leur lustre d’antan. Il abrite aussi un hôtel de quarante chambres dans un parc de 18 ha. Le chantier est immense. « Dans un premier temps, mon souhait, c’est de relancer l’embouteillage », poursuit-il. Ce qui ne devrait pas prendre plus de quelques mois, car l’outil de production laissé par les Qataris est quasiment neuf avec 2,5 millions d’euros investis en 2014. « Nous envisagions de commercialiser les premières bouteilles dès cet été, mais le projet a pris du retard en raison de la crise sanitaire » du Covid-19. (…) Lire l’article complet sur Le Parisien (article payant – réservé aux abonnés)

Publicité 4