mar 28 juin 2022
13.8 C
Paris

Ty-Win aide les hôtels à vendre des séjours

Le nouvel outil développé par Funbreizh, une entreprise bretonne, permet aux hôtels de commercialiser des séjours complets.

Must read

Intitulé Ty-Win, cet outil se place sur les sites internet des hôtels partenaires et permet de vendre des séjours complets, comprenant des nuitées ainsi que des activités annexes.

Une innovation chaque trimestre

La vente de voyages est très encadrée en France, et réservée aux titulaires d’une licence d’agence de voyages. Avec Ty-Win, les offres sont présentées sur les sites web des hôtels mais c’est bien Funbreizh qui assure la commercialisation derrière, et récupère une commission au passage. Une sorte de site internet, dans le site internet. « L’hôtelier sera rémunéré pour chaque séjour vendu », indique Jean-Vincent Petit.

Ty-Win concurrence-t-il les agences de voyages traditionnelles, déjà en difficulté ? Non, répond le directeur. « Ty-Win peut également être installé dans les agences de voyages, répond-il. Et ces agences, qui vendaient des séjours à l’étranger, cherchent de plus en plus à vendre des séjours en France. » Si la licence est gratuite pour les hôtels, les agences de voyages devront payer un abonnement pour accéder à la base de données de séjours.

Cet outil s’inscrit dans le projet de développement de Funbreizh. « C’est la version 1 d’un grand projet d’innovation qui va compter une innovation tous les trimestres jusqu’à fin 2021 », annonce-t-il, sans en dévoiler davantage. En 2019, l’entreprise avait réalisé près de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Intitulé Ty-Win, cet outil se place sur les sites internet des hôtels partenaires et permet de vendre des séjours complets, comprenant des nuitées ainsi que des activités annexes.

Une innovation chaque trimestre

La vente de voyages est très encadrée en France, et réservée aux titulaires d’une licence d’agence de voyages. Avec Ty-Win, les offres sont présentées sur les sites web des hôtels mais c’est bien Funbreizh qui assure la commercialisation derrière, et récupère une commission au passage. Une sorte de site internet, dans le site internet. « L’hôtelier sera rémunéré pour chaque séjour vendu », indique Jean-Vincent Petit.

 

Ty-Win concurrence-t-il les agences de voyages traditionnelles, déjà en difficulté ? Non, répond le directeur. « Ty-Win peut également être installé dans les agences de voyages, répond-il. Et ces agences, qui vendaient des séjours à l’étranger, cherchent de plus en plus à vendre des séjours en France. » Si la licence est gratuite pour les hôtels, les agences de voyages devront payer un abonnement pour accéder à la base de données de séjours.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :