lun 15 août 2022
18.5 C
Paris

SCPI : faut-il encore miser sur l’hôtellerie en 2021 ?

Les sociétés civiles de placement immobilier investies dans le secteur de l’hôtellerie ont particulièrement souffert de la crise en 2020. Rendements en chute libre, valeur de patrimoine dégradée... les investisseurs doivent se montrer prudents.

Must read

C’est un petit miracle. Au sortir d’une année 2020 présentée comme celle de tous les dangers pour les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), il est désormais acté que la pierre papier a jusqu’ici plutôt bien résisté à la crise. Selon la plateforme spécialisée France SCPI, le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM), autrement dit le rendement délivré par les SCPI, a atteint en moyenne 4,20%* l’an passé, contre 4,40% un an plus tôt. Une statistique qui cache toutefois des réalités bien différentes, avec une performance de 4,12% pour les SCPI de bureaux, de 4,95% pour les SCPI diversifiées sur plusieurs secteurs (bureaux, commerces, santé…) et même supérieure à 6% pour les SCPI spécialisées dans le résidentiel. Loin, très loin même, de ces taux mirobolants, les acteurs investis majoritairement dans les murs d’hôtels et autres résidences de tourisme font grise mine, avec un TDVM moyen de 1,92%. Pour ces SCPI, investies sur des activités lourdement impactées par la crise, le miracle n’a pas eu lieu.

Illustration du décrochage de ces SCPI par rapport au reste du petit monde de la pierre papier (…) Lire la suite sur Capital.fr

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »