sam 25 juin 2022
17.3 C
Paris

Restauration et hôtellerie : un couvre-feu précipiterait des milliers d’entreprises vers la faillite

L'option de couvre-feux locaux est sur la table d'Emmanuel Macron, qui doit annoncer de nouvelles mesures plus restrictives face à la résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France.

Must read

Les professionnels de l’hôtellerie restauration indépendante s’alarment, mardi soir, d’un « possible couvre-feu dans les zones d’alerte maximale » qui, selon eux, « condamnerait à la faillite des milliers d’établissements », déjà durement éprouvés par la crise du Covid-19. « Une telle mesure, dont l’objet serait d’interdire tout déplacement à compter d’une certaine heure (20h, 22h ou 23h sont des hypothèses entendues) serait un coup probablement fatal à un grand nombre de nos professionnels », estime Didier Chenet, le président du GNI, le syndicat des indépendants de l’hôtellerie restauration.

Les clients amenés à déserter avant « l’heure fatidique » ?

« Le président de la République et le gouvernement doivent savoir qu’un couvre-feu condamnerait à la faillite des milliers d’établissements », car il « risquerait de réduire considérablement l’activité de nos établissements le soir, voire même de l’empêcher purement et simplement ». En effet, clients, collaborateurs et professionnels devraient avoir « regagné leurs domiciles à l’heure fatidique », ce qui priverait ainsi les restaurants, déjà dans une situation financière souvent périlleuse en raison de la crise sanitaire, de service du soir. De nouvelles restrictions, voire un couvre-feu local, font partie des options examinées lors d’un Conseil de défense sanitaire mardi à l’Elysée, parmi lesquelles le président Emmanuel Macron doit trancher. Il devrait annoncer des mesures plus strictes dans des grandes villes, mercredi à 19H55 au cours d’une prise de parole sur TF1 et France 2 .

 

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :