Megève. Le groupe Annie Famose glisse cinq restaurants dans sa Haute (Savoie)

Déjà présent à Avoriaz, Courchevel ou Saint-Tropez, le groupe Annie Famose enrichit son offre avec l’ouverture cet hiver, de cinq établissements sur Megève. Un apport conséquent pour la station, qui trouve là, de nouveaux supports d’attractivité.

60

Autrefois, dans des temps désormais révolus, Annie Famose nous avait habitués à slalomer entre les portes pour performer. Aujourd’hui, alors que ses flocons favoris recouvrent les pistes de Megève, l’ancienne skieuse alpin a choisi la voie la plus directe. Via son groupe, la championne a même tiré tout droit, pour ouvrir cet hiver, non pas une, mais cinq portes d’établissement.

Annie Famose @credit wikipedia

FERME SAINT AMOUR
Sur ces dernières, les Mégevans y reconnaitront l’entrée de la Ferme Saint-Amour, ce restaurant inauguré en décembre 2019, que la saison 2021 ne se privera pas de réveiller. Bien que bridés dans leur délectation de l’ambiance locale, les clients pourront néanmoins se satisfaire de la décoration chaleureuse du lieu et des préparations étoilées du meilleur ouvrier de France, Eric Frechon.

 

LE CAFE
Il n’empêche, si le gastronome possède toutes les armes pour entretenir la magie et la passion du lieu, locaux et touristes se risqueront sûrement à d’autres escapades, le Groupe Annie Famose ayant décidé d’habiller décembre de nouveaux établissements. Tout aussi gourmands certes, mais un brin novateur. À l’image de la brasserie Le Café, où l’influence tropézienne permet depuis le 9 décembre, d’envelopper l’établissement d’un cadre chaleureux, où cohabitent repas traditionnels aux « accents savoyards » et ambiance « piano-bar faisant la part belle à la variété française ». Un lieu convivial donc, où les grands classiques de la brasserie française alimenteront la soif d’after.

COSA PAPA
Bien inspiré, le groupe Annie Famose n’a pas négligé cette piste, invitant les passants à s’arrêter sur le chemin de l’ancien Casino, où siège depuis le 2 décembre, la nouvelle trattoria haut de gamme baptisée Cosa Papa ?. Quand le lieu propose dès 18h de poser les skis au pied des (trois) pistes… de bowling, le restaurant lui, met en avant une carte à consonances italiennes, avant de tomber le rideau sur une « ambiance musicale festive et joyeuse ».

KINUGAWA
Des notes européennes qu’il conviendra d’épicer en temps voulus, lorsque le cœur et l’appétit inviteront vers des destinations plus lointaines. Au Japon précisément, thématique choisie par le nouveau restaurant Kinugawa. Bien connu des Tropéziens comme des pensionnaires de Saint-Barthélemy, l’établissement laissera ses visiteurs s’envoler pour une galette craquante surmontée d’un émincé de thon parfumé à la truffe blanche ou pour le très réputé « Black Cod » maison, mariné au miso.

 

RESTAURANT APRÈS SKI
Enfin, parce que le variant Omicron se dit peu tenté par les « dancefloor géants », Cosa Papa ? laissera entrevoir une ultime porte de sortie : le restaurant Après-ski. Nouvelle table à découvrir dans le courant du mois de décembre, cette nouvelle adresse laisse présager « un concept d’ambiance inédit dans la station » où, dès la fermeture des pistes, « un apéritif festif et gourmand » complétera la « carte authentique, riche des produits savoureux de la région », du chef maison. Musique live, salle de karaoké devant être ouverte jusqu’à tard, l’Après-ski porte déjà bien son nom. Il vient aussi prouver, que la musique « est le chemin de plus court vers la bonne humeur »

(…) Lire la suite sur Lyon People

Publicité 4