Ce que les candidats à l’embauche peuvent négocier dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre

La demande de main-d'oeuvre est forte depuis plusieurs mois, alors que l'économie redémarre après un an de confinements et de restrictions sanitaires. La croissance pourrait atteindre 6,25% cette année, selon l'Insee. Outre l'hôtellerie et la restauration, l'ensemble des secteurs sont en reprise, de la grande distribution aux services, en passant par les transports, la banque et l'immobilier. "L'informatique reste en tension, comme depuis des années. Ce qui est nouveau, ce sont les difficultés rencontrées sur des métiers traditionnels comme les commerciaux", précise Dan Guez, PDG d'OpenSourcing.

20

« Dans la logistique, de nombreux profils sont recrutés avec l’essor des services de livraison et de nouveaux entrepôts », ajoute-t-il. Son cabinet de recrutement enregistre un bond de 103% des missions confiées par les entreprises depuis de l’année pour trouver un candidat. Les actifs peuvent profiter de cette situation de force dans laquelle ils se trouvent pour négocier certaines choses auprès des employeurs. « On peut obtenir un meilleur salaire », estime Dan Guez, en expliquant au recruteur que si on souhaite changer de travail, c’est pour gagner plus.

Publicité 4