Accor relance la marque Orient Express dans l’hôtellerie et les trains de luxe

Le géant français de l'hôtellerie s'est associé avec le groupe italien Arsenale, actif dans le secteur du luxe, afin d'ouvrir un premier 5 étoiles à l'enseigne Orient Express à Rome début 2024. Par ailleurs, une nouvelle compagnie de trains touristiques de luxe, Orient Express La Dolce Vita, sera créée à partir de 2023.

72

Douze ans, quasiment jour pour jour, après la dernière circulation ferroviaire du mythique Orient-Express, la marque qui a fait rêver tant de voyageurs férus d’orientalisme a droit à une spectaculaire relance, avec cette fois des airs de Dolce Vita. Car c’est le nom de la toute nouvelle compagnie, Orient Express La Dolce Vita, qui opérera des trains touristiques de luxe à partir de 2023.

La marque, dont l’origine remonte à la fin du XIXe siècle et dont la SNCF a partagé la propriété avec le champion français de l’hôtellerie (Accor a la moitié des parts + 1 action), s’affichera en outre au fronton d’un premier hôtel 5 étoiles à l’enseigne Orient Express à Rome, début 2024 (un premier projet à Bangkok avait été abandonné). C’est le fruit de l’association d’Accor et du groupe transalpin Arsenale, actif dans l’hôtellerie de luxe.

16.000 kilomètres de lignes

Dans le cadre de ce partenariat, annoncé jeudi, le duo franco-italien a créé une société commune, dont Arsenale a le contrôle, Accor étant, selon le mot de son PDG, Sébastien Bazin , un « petit actionnaire ». Sur le plan opérationnel, le groupe français prend en charge le management du service hôtelier de la compagnie, Arsenale assumant le financement du projet, chiffré à « plus de 100 millions d’euros » d’après son PDG, Paolo Barletta, ainsi que sa partie ferroviaire. Celle-ci est organisée en lien avec Trenitalia et Fondazione FS Italiane, le gestionnaire du patrimoine historique des chemins de fer italiens et exploitant de trains et lignes à caractère touristique.

En Italie, Orient Express La Dolce Vita empruntera 16.000 kilomètres de lignes ferroviaires, dont 7.000 non électrifiées. La compagnie, qui montera en puissance à partir de 2023, traversera 14 régions, passant par 131 cités en Italie. Trois destinations finales sont également annoncées : Paris, Istanbul, et Split.

En rythme de croisière, à partir de 2025, la compagnie comptera jusqu’à 6 rames (elle en aura 2 fin 2023), chacune composée de 11 voitures pour 21 cabines et suites. Le matériel, issu des chemins de fer italiens, fait l’objet d’une rénovation – bogies compris – près de Turin.

La gare de Rome-Termini, point névralgique du réseau, en particulier pour les liaisons internationales, fera aussi l’objet d’une attention toute particulière : l’un de ses bâtiments possédés par Fondazione FS Italiane sera transformé en lien d’accueil des visiteurs.

Palais romain

« C’est le début d’une aventure qui n’est pas anecdotique », souligne Sébastien Bazin. Le PDG d’Accor n’écarte pas d’autres développements, même si sa priorité est « d’abord » la réussite du lancement Orient Express La Dolce Vita. Il ne ferme pas non plus la porte à des projets depuis la France.

Orient Express SAS, la société commune constituée avec la SNCF, a acquis, fin 2018, 13 voitures dont des voitures-lits et les a confiées aux ateliers ACC de Clermont-Ferrand en vue d’une rénovation.(…) Lire la suite sur Les Echos

Publicité 4