Tracer Urban Nature pare l’Hôtel Belleville d’une façade végétale

Localisée à Longvic (21) la société Tracer Urban Nature a réalisé la façade végétalisée de l’Hôtel Belleville à Paris. Le gérant de l’entreprise, François-Xavier Jacquinet, dévoile les dessous de ce chantier.

16

François-Xavier Jacquinet, comment avez-vous participé à ce projet ?

Nous avons été retenus par l’agence MAC Architects, responsable du projet pour le compte de son client, la SAS hôtelière Belleville qui est le maître d’ouvrage. Il s’agissait de végétaliser les façades de l’hôtel qui donnent sur les rues du Léman et de Belleville, un projet de 280 m2. Plusieurs critères ont joué en notre faveur : nous avions déjà un Avis Technique qui permettait de rassurer le maître d’ouvrage sur la qualité du produit. Nous disposions de PV pour rasséréner le bureau de contrôle sur la tenue à l’incendie du bâtiment. Et nous étions dans la fourchette de prix estimée.

De plus, les commanditaires ne voulaient travailler ni avec un artisan, ni avec une multinationale : nous sommes une PME régionale qui a fait du mur végétal le cœur de son activité. Nous avons commencé à réaliser des murs végétalisés en 2010 et nous en avons déjà posé plus de 44 000 m2, à travers la France et l’Europe, à la faveur de 300 projets.

Quels étaient les attendus sur ce programme ?

L’objectif de l’hôtelier est d’avoir un mur vert, aussi bien en hiver qu’en été : nous avons donc répondu sur la palette végétale. Notre expérience nous permet de proposer un mur toujours vert, même l’hiver. Nous travaillons avec deux types de végétaux : les vivaces à feuilles persistantes et les arbustes à feuilles persistantes.

Parmi les arbustes, nous avons recouru aux Loniceras et aux Cotoneasters Rampants. En vivaces, nous travaillons avec des Géraniums Magrirosum, des Campanules Muralis, des Heucheres, des Euphorbes, des graminées comme des Carex. Le mur comporte aussi d’autres végétaux : Nepeta, Erigeron, Bergenia, Euphorbe, Tiarella…

 

Comment assurez-vous l’entretien des espèces végétales que vous avez choisies ?

Dès le départ, nous échangeons avec le client pour savoir quel budget il souhaite consacrer à l’entretien car cela joue à la fois sur les essences et les techniques de plantation. Plus vous optez pour des essences qui fleurissent, plus il faudra venir entretenir et tailler. Et si vous faites des formes (un dessin) sur le mur végétal, cela demande davantage d’entretien pour discipliner les plantes car seule la taille peut les contenir.

Pour faciliter l’entretien, nous créons une trame de fond avec des plantes récurrentes que nous encadrons avec d’autres, différentes. De la sorte, le fond est homogène et des touches de couleurs apparaissent. Nous avons procédé ainsi à l’Hôtel Belleville ce qui permet de n’avoir que deux passages annuels à mener sur le mur. La plupart du temps, nous opérons avec une nacelle et les tailles, effectuées par deux personnes, durent entre deux et trois jours. S’y ajoutent quatre passages de contrôles. Et nous recourons à la télégestion pour le suivi de l’arrosage. Tracer Urban Nature assure toutes les phases d’entretien. (…) Lire la suite sur Batirama

Publicité 4