Polynésie | Covid-19 : dépistés positifs, de nombreux touristes américains bloqués à Tahiti

Pourtant négatifs à leur départ des États-Unis pour la Polynésie, plusieurs dizaines de touristes américains sont dépistés positifs au moment de rentrer chez eux, et se retrouvent alors isolés pendant 10 jours au fenua. Si tous ont pu être aujourd'hui logés, au vu de la propagation rapide du variant Omicron, Christopher Kozely, agent consulaire des États-Unis en Polynésie, ne cache pas son inquiétude pour les semaines à venir.

17

Un scénario qui se répète, malheureusement. En août dernier, alors que le variant Delta frappait la Polynésie, de nombreux touristes américains ne pouvaient pas rentrer chez eux, étant testés positifs à leur départ. Il leur fallait trouver un logement en urgence. Aujourd’hui, alors que le variant Omicron est rentré au fenua, une vingtaine de familles américaines sont à nouveau bloquées à Tahiti.

Christopher Kozely, agent consulaire des États-Unis en Polynésie, croule sous les appels de touristes américains, déboussolés et désemparés : “Cela a commencé depuis le milieu de la semaine, et depuis hier, ça n’arrête pas. Mon Nouvel An, je l’ai passé au téléphone. Beaucoup d’Américains se retrouvent bloqués ! Et ce n’est pas très agréable de se retrouver isolé pour le Nouvel An, dans un pays où on ne parle pas la langue. (…) Ce qui est frustrant aussi pour eux, c’est qu’ils n’ont quasiment aucun symptôme, c’est très léger, et ils doivent juste suivre les démarches administratives qui sont d’être isolées pendant dix jours”.

Et en ce premier dimanche de l’année, l’agent consulaire des États-Unis doit faire le coursier. Il rend visite et approvisionne les touristes américains qui ont dû s’isoler. C’est le cas de la famille Walker. C’est à son retour à Tahiti, après une semaine dans un hôtel de Bora Bora, qu’elle apprend la mauvaise nouvelle : “J’étais à Bora depuis samedi dernier. J’ai appris que j’avais le Covid seulement hier quand on est venus à Tahiti. (…) J’ai fait deux tests différents avant de venir en Polynésie et ils étaient négatifs. Je suis vacciné. Nous sommes partis avec ma famille faire une excursion requin, le lendemain le guide nous a appelé pour nous dire qu’il était malade et il nous a prévenu. Je pense l’avoir attrapé avec lui. Toute ma famille a été testé négative alors elle est rentrée, seul mon père est resté avec moi, bien qu’il soit négatif, comme je suis mineur. (…) Je me sens bien, j’ai juste un peu de nausée le matin. Je n’ai pas le droit de quitter l’appartement, je dois m’isoler. (…) C’est une bonne chose, c’est tout à fait normal de chercher à protéger la population” indique Gordon Walker.

Si les touristes comprennent la mesure de quarantaine, elle n’est pas toujours facile à vivre. Joshua a été testé positif à l’aéroport de Tahiti hier après-midi. Sa femme et lui revenaient de Bora Bora également : “Quand j’étais à l’aéroport, ils nous ont trouvé un endroit où rester et ils nous ont mis en contact avec Christopher. Je l’ai appelé. On était plus ou moins coincé, on n’a rien mangé pendant une journée, on était vraiment dans le flou. On va bien, mais on ne se pas ce qu’il se passe, ni comment ça marche. (…) On va rester dans cet appartement. On n’a pas le droit de sortir de toute façon, on ne peut pas se faire livrer de la nourriture parce qu’on ne connaît pas l’adresse, on ne connaît rien, et toutes les applications sont en français, donc on ne peut même pas s’inscrire. (…) On a rencontré un autre Américain dans la même situation que nous, et il est complètement perdu aussi”.

Du côté du Pays, on oriente ces voyageurs vers des meublés de tourisme, de quoi faire valoir leur assurance et se faire rembourser. Mais en au plus fort de la saison estivale, ce type d’hébergements est saturé. Il faut donc faire avec ce qu’il reste. “Tout est complet de partout, les hôtels, les Airbnb… C’est dur de trouver endroits où ils peuvent rester 10 jours d’affilée. Car on ne peut pas mettre des personnes covidées 3 jours dans un hôtel, puis 1 jour dans un autre etc.” précise Christopher Kozely.

La situation devrait s’améliorer d’ici 5 à 10 jours selon les services du tourisme. C’est sur le plan sanitaire que les indicateurs devraient s’agiter. Le nombre de touristes concernés en dit long sur la propagation du virus à Tahiti, et maintenant, aussi dans les îles. (…) Lire la suite sur TNTV News

Publicité 4