jeu 11 août 2022
24.5 C
Paris

Parcs d’attractions : plus attractifs que jamais!

Disneyland Paris fête ses 30 ans en 2022. Mais le succès du site le plus visité d’Europe ne doit pas faire oublier celui des nombreux parcs à thème en France où l'on vient en famille.

Must read

C’est une promesse qu’Hélène compte bien tenir. La grand-mère emmènera sa petite-fille à Disneyland Paris pour fêter ses 12 ans. « C’est drôle, parce que j’avais embarqué sa mère, enfant, à Disneyworld aux États-Unis, en Floride, quand mes enfants étaient petits. « Depuis la retraite, cette Bretonne privilégie les sorties en France. « Côté parcs d’attractions, on a l’embarras du choix, non? » À 45 minutes de Paris, la Mer de sable, inaugurée en 1963, est souvent considérée comme le premier parc à thème français.

« Aujourd’hui, c’est un marché structuré avec quatre ‘majors’ que sont Disneyland Paris, avec 15 millions de visiteurs en 2019, suivi par le parc Astérix, le Puy du Fou et le Futuroscope, qui rassemblent autour de 2 millions de visiteurs chacun« , décrit Arnaud Bennet, directeur du Snelac (Syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels). Également président du Pal, le parc de loisirs le plus fréquenté de la région Auvergne-Rhône-Alpes, il témoigne volontiers du dynamisme du secteur: « Disneyland Paris fête ses 30 ans cette année mais le secteur se développait déjà avant. Cette arrivée a juste agi comme une locomotive et fait exploser un marché de parcs locaux et régionaux déjà très riche. »

« Alors que les Américains ont Mickey, nous avons la chance, en France, d’avoir une histoire et un patrimoine extrêmement riches qui sont autant de sources d’inspiration, abonde Nicolas de Villiers, le président du Puy du Fou, ouvert depuis 1978. Les Américains ont inventé un modèle de grands parcs fondé sur la recherche de sensations sur un manège ou une attraction. Mais en France, s’ajoutent à cette dimension l’émotion et le récit que l’on vous raconte. »

Chacun a son histoire

Depuis trente ans, le parc du Bournat, dans le Périgord, accueille ses visiteurs dans un village reconstitué comme en 1910, à la Belle Époque. Depuis vingt ans, Vulcania permet de mieux comprendre le fonctionnement des volcans, dans le Puy-de-Dôme. Parmi les plus récents, le parc du Petit Prince, ouvert depuis huit ans dans le Haut-Rhin, transporte petits et grands avec des dizaines d’attractions autour de l’univers du célèbre livre d’Antoine de Saint-Exupéry.

« La force de notre parc, ce sont ses personnages, observe Guy Vassel, le directeur général adjoint du parc Astérix, dans l’Oise. On vient voir Astérix, Obélix, Panoramix, Falbala ou Abraracourcix dans des animations spécifiques. » Ce professionnel ne se pose pas en concurrent de ses confrères tant l’offre proposée en France est variée selon les régions, les goûts ou les âges de chacun. « À chaque fois que vous allez dans un parc, vous êtes transporté dans un autre monde, confirme Guy Raffour, directeur d’un cabinet spécialisé dans le tourisme. Au Futuroscope de Poitiers, vous plongez dans l’univers des nouvelles technologie, par exemple. » Également père de cinq enfants et six fois grand-père, il a beaucoup fréquenté ces lieux. « Quand je dis à mes petits-enfants que l’on va passer une journée au parc, ils ont le sourire jusqu’aux oreilles. Quand vous passez la grille, vous êtes complètement happé par la magie du lieu. »

Séduire la famille, du plus petit au plus grand (…) Lire la suite sur Notre Temps

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »