Monde | Les villes les plus “vertes et éco-responsables”

Le monde est plus concentré que jamais sur notre planète et l'environnement. L'écologie est désormais un enjeu que tout le monde connaît, les gouvernements du monde entier faisant des efforts pour s'assurer qu'ils participent équitablement dans la lutte contre le changement climatique. Une nouvelle étude d'Uswitch précise l'identé des villes plus écoresponsables.

13

L’étude a analysé les villes en fonction de plusieurs facteurs qui ont contribué à les rendre les plus durables:

  • Énergie
  • Infrastructure de transport
  • Abordabilité
  • la pollution
  • Qualité de l’air
  • Emissions de CO2
  • Pourcentage d’espaces verts disponibles

Qu’est-ce qui rend ces villes “vertes”?

Moins de pollution

Aucun niveau de pollution n’est sûr, mais des études révèlent que la pollution atmosphérique est mortelle et peut réduire l’espérance de vie de 3 ans. Wellington et Stockholm sont parmi les villes les moins polluées de l’indice, ces villes ont une bonne qualité de l’air et ouvrent la voie à un avenir plus durable.

L’énergie durable

L’énergie durable a connu une forte poussée ces dernières années, alors que les gouvernements du monde entier cherchent à réduire leurs émissions de carbone. Bien qu’elle soit l’une de nos villes les moins durables, l’énergie de Nairobi est écologique à 90,6%, provenant de l’hydroélectricité ou de la géothermie.

Espace vert

On estime que d’ici 2050, 68% de la population vivra dans les villes, car elles deviennent plus peuplées, il y a une augmentation des niveaux de pollution. Des villes comme Hong Kong, Singapour, Zurich et Vienne sont parmi les meilleures villes avec un pourcentage d’espaces verts disponibles. La recherche révèle que le fait d’avoir plus d’espaces verts dans les villes peut atténuer les effets de la pollution peut réduire l’effet de chaleur urbaine, qui est généré par le mode de vie urbain, entraînant une hausse des températures jusqu’à 4 degrés.

 

La capitale australienne, Canberra, occupe la première place de notre liste. La capitale dispose d’un excellent service de transport public, elle offre 48% de son énergie de manière durable tout en obtenant l’un des scores les plus bas (13,89) sur l’indice de pollution. Canberra dépend fortement de l’énergie solaire et des parcs éoliens à proximité, garantissant que 94% de ses habitants ont accès à Internet pour faire de cette ville connectée.

Il n’est pas surprenant qu’une autre ville australienne figure dans notre top 5 avec Brisbane arrivant à la 3e place. La ville fluviale obtient un faible taux de pollution (21,8%) et un niveau élevé pour ses infrastructures de transport (75%).

 

 

Lire la suite sur Travel Daily Media