Les tours Duo ont pris forme dans l’Est parisien

Le chantier piloté par Ivhanoé Cambridge est avancé à 70 %. Les gratte-ciel devraient être livrés en septembre 2021. Natixis occupera tous les espaces de bureaux.

82

Plus que quelques étages, et les tours Duo, dessinées par l’architecte Jean Nouvel, auront atteint leur hauteur définitive. 180 mètres pour Duo 1, 122 pour Duo 2 – à comparer aux 210 mètres de la tour Montparnasse, l’immeuble parisien le plus élevé. « Elles formeront un trait d’union entre Paris et Ivry-sur-Seine et vont changer la skyline parisienne », assure Karim Habra, directeur général de la foncière Invanhoé Cambridge, le porteur du projet, qui s’est adjoint Hines comme maître d’ouvrage délégué.

« Nous nous sommes positionnés sur Duo dès 2013. Les permis de construire ont été obtenus en 2015 et les travaux ont commencé en 2017 », rappelle-t-il. La livraison est programmée vers septembre 2021.

700 ouvriers sur le chantier

Actuellement, quelque 700 ouvriers s’activent sur le chantier du XIIIe arrondissement de la capitale mené par Vinci Construction. Ils ne seront pas loin de 1.000 au plus fort des travaux – pour l’instant avancés à 70 %. Sur la tour la plus haute – qui sera entièrement occupée par des bureaux -, la partie centrale, assurant la stabilité de la structure de l’édifice, est terminée. Les planchers ont été coulés jusqu’au 31e étage. Il en reste huit à réaliser, tandis que la façade est montée au fur et à mesure.

La plus petite tour a aujourd’hui 23 étages sur 28. « L’hôtel, imaginé par Philippe Starck, qui occupera l’immeuble à partir du 17e étage, est en partie réalisé. Au dernier niveau, il y aura un restaurant et un bar ouverts au public », explique Audrey Camus, vice-présidente d’Invanhoé Cambridge.

Des tours déhanchées

La physionomie de Duo est spécifique, avec sept façades inclinées sur huit. « Jean Nouvel a déhanché les tours, en particulier la plus grande – dont le sommet est aussi désaxé -, pour qu’on la voie émerger en ponctuation de l’avenue de France », poursuit-elle. Toutes les façades sont différentes, « certaines avec des brise-soleil, d’autres avec une double peau ». Pas uniquement pour des questions esthétiques, mais aussi pour optimiser la performance énergétique. L’une d’elles est réfléchissante. « Le paysage urbain s’y reflète », note Audrey Camus.

Au sommet des bâtiments, le panorama sur Paris et sa banlieue est exceptionnel. C’est ce qui fait espérer à Ivanhoé Cambridge que ses tours deviendront une nouvelle attraction touristique. Dans les étages bas en revanche, la vue est surtout imprenable sur le périphérique et les infrastructures SNCF… Les immeubles ont en effet été construits sur une ancienne emprise ferroviaire. Le foncier disponible n’était que de 6.000 mètres carrés, il a fallu créer une dalle au-dessus des voies ferrées pour agrandir le terrain et rendre possible ce projet.

Un hôtel avec terrasse

Au total, Duo offrira 107.000 mètres carrés de surfaces. Natixis occupera tous les espaces de bureaux et installera sur place ses salles de marchés. C’est d’ailleurs le contrat signé avec la banque en 2017 pour la prise à bail de 90.000 mètres carrés qui a permis de sécuriser le projet et de lancer les travaux. L’hôtel, avec ses 139 chambres sur dix niveaux, sera occupé par Miss Blade, un franchisé Accor. Les bâtiments comprendront aussi un auditorium de 230 places, des commerces. Les Parisiens pourront enfin profiter du « jardin en belvédère » juché au-dessus des voies ferrées.

Publicité 3