Le Covid n’a pas brisé la croissance des chaînes d’hôtels dans le monde

La plupart des grands groupes hôteliers ont vu leur parc respectif croître en 2020, l'expansion des opérateurs chinois se poursuivant tambour battant.

36

Crise sans précédent pour l’hôtellerie, la pandémie n’aura pas stoppé le développement de ses grands acteurs. A l’exception des groupes indien Oyo et américain Wyndham, les principaux opérateurs de la planète ont continué de croître selon le dernier classement des dix premiers groupes mondiaux que vient de publier le cabinet spécialisé MKG. Un classement marqué par un seul changement significatif : la reculade d’Oyo, passé du deuxième au neuvième rang, du fait de la contraction de son parc de 54,3 % (en nombre de chambres).

Cette dégringolade s’explique par un repli de l’opérateur indien en Chine (-75 %), (…) Lire la suite sur Les Echos (article payant)

Publicité 4