Le cheikh saoudien Al-Jaber soumet un plan de continuation pour sauver ses hôtels parisiens : réponse attendue le 12 mai

L'homme d'affaires saoudien pourrait garder la main sur son petit groupe hôtelier français. Le tribunal de commerce de Paris, sous la protection duquel JJW s'est placé, est depuis peu saisi d'un plan de continuation, susceptible de couper court au processus de cession. L'avis du tribunal est attendu pour le 12 mai. En cas de rejet du plan, le processus de cession, auxquels participent notamment des poids lourds du capital-investissement, serait relancé.

23

Le suspense est à son comble quant à l’avenir du petit groupe hôtelier JJW, du cheikh saoudien Mohamed bin Issa Al-Jaber. Alors qu’il suscite moult candidatures à sa reprise, il pourrait rester aux mains de son propriétaire, non sans un appui financier extérieur.

Le tribunal de commerce de Paris, sous la protection duquel JJW s’est placé il y a plusieurs années, est depuis peu saisi, a-t-on appris de sources concordantes, d’un plan de continuation, visant à couper court au processus de cession en cours. La décision relève désormais du tribunal qui la rendra le 12 mai. (…) Lire la suite sur Les Echos (article payant)