Déconfinement : couvre-feu, télétravail, réouvertures, pass sanitaire… Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Emmanuel Macron à la presse régionale

Le chef de l'Etat a accordé un entretien à la presse régionale, dévoilé jeudi, dans lequel il détaille l'allègement des restrictions mises en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

12

uatre étapes, du 3 mai au 30 juin. Le président de la République a détaillé, dans un entretien à la presse quotidienne régionale jeudi 29 avril, son calendrier de réouverture dans la perspective du déconfinement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Il précise également les mesures à venir en matière de vaccination contre le Covid-19. La reprise des activités sociales pourra se faire progressivement, notamment dès le 19 mai avec la réouverture des terrasses. En revanche, pour dire adieu au couvre-feu, il faudra attendre le 30 juin. Franceinfo revient sur les principales annonces du chef de l’Etat.

Une réouverture en quatre étapes

Le président de la République dévoile un calendrier en quatre étapes pour la réouverture des lieux culturels et des commerces notamment. Dès le lundi 3 mai, il sera possible de se déplacer au-delà de 10 kilomètres de son domicile en journée, sans attestation ni justificatif de domicile.

Le 19 mai, les terrasses et les lieux culturels (musées, cinémas, théâtres…) pourront à nouveau ouvrir leurs portes, après plus de six mois de fermeture.

Le 9 juin, ce sera au tour des cafés et restaurants de pouvoir accueillir du public en intérieur, tout comme les salles de sport. Enfin, le 30 juin marquera la fin des jauges dans les établissements recevant du public. Les discothèques ne sont pas concernées par ces annonces et resteront fermées.

Toutes les mesures de ce calendrier sont soumises à l’évolution de l’épidémie et leur mise en œuvre pourra être retardée localement si les conditions sanitaires l’exigent.

Le couvre-feu maintenu jusqu’au 30 juin

Malgré les annonces du Premier ministre mercredi, qui soulignait que le régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire ne permettrait pas le maintien du couvre-feu au-delà du 2 juin, Emmanuel Macron a annoncé une continuité de la mesure jusqu’au 30 juin. Cependant, il sera progressivement repoussé, à 21 heures à partir du 19 mai et à 23 heures du 9 juin jusqu’à sa levée définitive le 30 juin.

La vaccination ouverte à tous les adultes obèses dès le 1er mai

Dans la lignée de ce qu’avait annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran le 22 avril, Emmanuel Macron a officialisé l’ouverture de la vaccination aux personnes majeures “qui ont une surcharge pondérale sérieuse”. Il invite les “2,3 millions de Français concernés” à se rendre “dès ce week-end” dans les centres de vaccination. Pour autant, le chef de l’Etat n’envisage “pas tout de suite” d’élargir la vaccination à l’ensemble de la population. “On va continuer à prioriser par âge parce que c’est le plus efficace”, commente-t-il.

Par ailleurs, le président de la République estime que l’Europe est en train de devenir le continent leader de la production de vaccins”. “Nous allons produire 250 millions de doses sur notre sol cette année. Nous, Européens, nous en avons d’ores et déjà commandé 2,5 milliards pour cette année. Nous en produirons plus de 2 milliards sur 2022-2023 pour faire les éventuels rappels de vaccination dont on aura peut-être besoin, mais aussi aider tous nos partenaires à vacciner leurs populations et écraser le virus dans leur pays”, ajoute-t-il en insistant sur l’importance de “permettre à tous les pays du monde d’aller vers une stratégie d’éradication du virus” pour éviter l’émergence de nouveaux variants.  

Pas de territorialisation des mesures a priori

“J’ai bon espoir que la France entière pourra passer à l’étape du 19 mai”, avance le chef (…) Lire la suite sur France TV Info