Covid-19 : l’hôtellerie devra mieux rémunérer ses salariés pour les conserver, estime le PDG d’Accor

Le PDG du groupe hôtelier Accor estime qu’il faudrait mieux rémunérer les employés dans les hôtels pour éviter qu’ils désertent ce secteur

67

L’hôtellerie-restauration va devoir mieux rémunérer et valoriser le travail des salariés du secteur, en particulier ceux affectés à des tâches pénibles, faute de quoi « ils ne reviendront pas » au terme de la crise sanitaire, a affirmé le patron du géant hôtelier Accor, qui dit « risquer de perdre » un employé sur quatre.

Sébastien Bazin

En France, « entre maintenant et la reprise, je pense que je risque de perdre un quart des gens qui travaillent dans mes hôtels : peut-être ne reviendront-ils pas travailler », a affirmé Sébastien Bazin jeudi sur BFM Business.

« Ce sont des personnes qui ont appris à passer du temps précieux avec leur famille, parce qu’ils ont sacrifié ce temps précieux en travaillant les weekends, en travaillant le soir : ils ne vont plus le faire, parce qu’ils ont envie de changer de vie ou parce qu’ils veulent apprendre un autre métier, ils ont pris du temps » pour la réflexion pendant la crise sanitaire, a-t-il poursuivi.

« Revaloriser ces personnes »

« On va, j’espère, en trouver d’autres […] Mais il va falloir qu’on accepte que ces gens-là ne reviennent pas, ou alors qu’on accepte de mieux valoriser leur travail, c’est-à-dire peut-être de les rémunérer plus, peut-être de faire en sorte que (leurs postes) soient beaucoup plus polyvalents ». (…) Lire la suite sur le site du journal  Sud Ouest