Comment Strasbourg veut repenser son tourisme en direction de l’Allemagne et la Suisse

L’Office de tourisme de Strasbourg réfléchit à une stratégie touristique concentrée dans un rayon de 250 km autour de l’Eurométropole, incluant le bassin rhénan

37
  • En attendant que l’industrie du tourisme reprenne vie, l’Eurométropole de Strasbourg, dont dépend l’Office de tourisme de Strasbourg et sa région (OTSR), met en place quatre commissions.
  • Chacune va travailler à développer et optimiser l’offre touristique, en relation avec le bassin rhénan, territoire aux nombreuses richesses et fort de 6 millions d’habitants.

L’industrie du tourisme vacille et les perspectives d’un retour à la normale se font chaque jour un peu plus attendre. A Strasbourg, cela se fait d’autant plus ressentir que la capitale alsacienne accueillait, avant la crise sanitaire, plus de quatre millions de visiteurs chaque année, comme le rappelle Michèle Kannengieser, la toute nouvelle présidente de l’Office de tourisme de Strasbourg et sa région (OTSR). Un tourisme qui a pour particularité d’être composé à 50 % d’une clientèle d’affaires internationales.

Et cela n’est pas sans conséquence directe pour l’Eurométropole où le tourisme emploie 14.000 personnes dans l’hôtellerie, la restauration, (…) Lire la suite sur 20 Minutes.

Publicité 4