Tunisie | Les revenus touristiques plongent de 60%

9

La baisse des revenus des activités touristiques pourrait même atteindre les 70% d’ici la fin de l’année 2020. Beaucoup des hôtels fermés pendant la crise sont susceptibles de ne pas rouvrir.

Alors que le tourisme tunisien renouait enfin avec de belles perspectives, la crise de la Covid-19 a de nouveau mis un coup d’arrêt brutal au secteur. Sur les 9 premiers mois de 2020, la destination a enregistré une baisse de 60% de ses recettes touristiques. Elles ont atteint 1,56 milliard de dinars (491,4 millions d’euros, selon les chiffres donnés par le ministère) du 1er janvier au 20 septembre 2020. Le nombre de nuitées n’a pas dépassé les 4,62 millions, soit une baisse de 79,5% par rapport à la même période en 2019. Les arrivées aux frontières avaient elles atteint 1.714.493 au 20 septembre 2020 (-75,2%), selon les chiffres officiels.

D’ici la fin de l’année, la baisse des revenus touristiques pourrait même atteindre les 70% d’après le ministre du Tourisme tunisien, Habib Ammar. Malgré ces résultats, le directeur général au ministère du Tourisme Moez Belhassine a nuancé auprès de l’AFP la situation de la Tunisie, meilleure que celles de « pays voisins ». Selon lui, beaucoup des professionnels du secteur s’attendaient à « une année blanche » sans aucune recette. En Tunisie, le tourisme représente 14% du PIB. Cette « crise sanitaire a mis en évidence certaines fragilités structurelles dans le secteur touristique dont l’assise financière (des établissements) et la précarité de l’emploi », a-t-il ajouté.

La Tunisie a rouvert ses frontières depuis le 27 juin. Jusqu’au 27 septembre, la France est intégrée dans la liste « orange ». À partir du 28 septembre, la France est intégrée à la catégorie des pays « de voisinage » et les voyageurs venant de France restent soumis à la présentation d’un test PCR négatif, réalisé dans les 72 heures avant l’embarquement. Les voyageurs en provenance de France doivent aussi présenter une fiche sanitaire et un engagement, par écrit, à effectuer un auto-isolement (en hôtel ou à domicile) pendant une durée de 14 jours, rapporte le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs, actualisés le 25 septembre. « Il est possible de faire un second test PCR entre 5 et 7 jours après la date d’arrivée sur le sol tunisien, ajoute le site du ministère des Affaires étrangères. Si le test est négatif, il sera possible de sortir de l’auto-isolement au septième jour. »

« Les nouvelles conditions d’entrée en Tunisie pour les touristes Français ne concernent pas les voyages à forfait (vol + transfert + hôtel) achetés auprès d’un Tour-opérateur, confirme un communiqué de l’ONTT, diffusé lundi midi. En effet, ces derniers sont exemptés du test PCR et de l’auto- confinement obligatoires mais ils doivent respecter scrupuleusement le protocole sanitaire en vigueur dès leur arrivée sur le sol Tunisien et tout au long du parcours. »

Publicité 3