Roland-Garros : Deux hôtels obligatoires pour les joueurs

17

Depuis dix jours, les joueurs et joueuses disputant les tournois de Cincinnati et de l’US Open sont réunis dans une « bulle » sanitaire, c’est-à-dire deux hôtels dont ils ne peuvent sortir que pour aller jouer au tennis et où ils doivent respecter scrupuleusement les gestes barrières, sous peine d’exclusion du tournoi. Benoit Paire, la deuxième personne de la bulle testée positive au coronavirus après le préparateur physique de Guido Pella et Hugo Dellien, peut en témoigner, lui qui n’a pas été autorisé à disputer le tournoi du Grand Chelem new yorkais. Dans 26 jours, c’est Roland-Garros qui débutera, à Paris, et les conditions seront sans doute les mêmes. Selon L’Equipe de ce lundi, l’organisation a réservé deux hôtels pour loger les coureurs : le Pullman Tour Eiffel et le Sofitel Place Maillot. Tous les joueurs, ainsi que leurs accompagnants (deux personnes pour les joueurs de simple, une personne pour les joueurs de double), devront loger là. Ce qui signifie que les quelques joueurs français résidant à Boulogne-Billancourt ou à Paris (Gilles Simon, Corentin Moutet, Grégoire Barrère…) ne pourront pas dormir chez eux pendant le tournoi.

Publicité 3