sam 25 juin 2022
17.3 C
Paris

Restauration : des chaînes fragilisées par la crise sanitaire

La crise fragilise le secteur de la restauration. Certaines chaînes sont à la peine, comme Courtepaille qui a été reprise par Buffalo Grill. Mais d'autres résistent mieux, comme le montre l'édition du 19/20 du lundi 12 octobre.

Must read

Au bord des routes, les toits caractéristiques de la chaîne de restauration Courtepaille font partie du paysage depuis 1961. Mais aujourd’hui, les restaurants sont de moins en moins rentables. Entre 2013 et 2018, leur chiffre d’affaires a baissé de 15%. Pour gagner en compétitivité et redresser la barre, les syndicats l’avouent : il a fallu rogner sur les matières premières. « On a baissé les grammages de certains produits pour essayer d’améliorer la rentabilité », explique Yan Dubaele, délégué CFTC Courtepaille.

D’autres enseignes résistent

Mais d’autres enseignes ont mieux résisté. Dans un restaurant franchisé Del Arte, il a fallu repenser la manière de vendre les pizzas. Laurent Strina, gérant franchisé, évoque ainsi le « développement du digital » et « une gamme de vente à emporter » revue. Grâce à cette diversification dans son offre, l’enseigne prévoit d’ouvrir une dizaine de restaurants l’année prochaine et d’embaucher 400 salariés supplémentaires malgré la crise.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :