jeu 11 août 2022
20.1 C
Paris

Monde | Jumeirah Group à l’assaut de l’hôtellerie de luxe

Burj Al Arab, Capri Palace…des hôtels devenus icônes. C’est toute l’ambition du groupe émirati Jumeirah qui est en train de constituer l’un des portefeuilles hôteliers les plus luxueux, bien au-delà du Golfe. Ses adresses bien fréquentées attirent une clientèle fidèle, adepte d’expériences ultimes. Forbes s’est entretenu avec le Vice-président régional, Ermanno Zanini, l’un des architectes de l’hyper croissance de l’entreprise.

Must read

Dubaï a été votre rampe de lancement et, aujourd’hui, vous êtes de plus en plus offensif dans l’hospitalité de luxe… 

Ermanno Zanini : Depuis plus de deux décennies, Jumeirah Hotels and Resorts est la référence à Dubaï et un leader reconnu de l’hospitality de luxe. Le groupe exploite 23 propriétés sous la marque Jumeirah (+ 6 500 clés) dans huit pays. Comme l’illustre le Burj Al Arab, notre vaisseau amiral et icône mondiale, le groupe a transformé la définition même du luxe. En 2018, Jumeirah est entré dans une phase de croissance accélérée sous la direction de notre PDG, José Silva. Nous avons connu un succès inégalé à Dubaï et dans la région, et nous nous appuyons sur cette expertise pour nous développer à l’international, avec l’ambition de devenir l’une des cinq premières entreprises d’hôtellerie de luxe au niveau mondial.

Concrètement, quelle est votre stratégie pour soutenir cet objectif ambitieux ?

E.Z : Notre stratégie s’articule autour de trois piliers clés : un service au-delà des attentes, des expériences culinaires uniques, une architecture et un design sophistiqués. Notre vision relative au luxe consiste à surprendre par l’innovation et impressionner par l’exécution. Nous mettons également l’accent sur le parcours client. Chaque interaction avec nos hôtes est importante et souvent, ce sont les petits gestes d’attention ou de générosité qui contribuent à rendre un séjour mémorable. Nous continuons à investir dans la marque et à étendre notre présence mondiale dans des destinations convoitées afin d’offrir le service Jumeirah à davantage de clients à travers le monde. Aujourd’hui, le marché des investisseurs est mûr. Les opportunités existent sur les marchés internationaux qui intéressent le groupe Jumeirah et nous poursuivons un certain nombre de projets en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. 

 

Quid du marché français ? 

E.Z : La France est un marché source important pour notre portefeuille hôtelier mondial. Nous avons vu un nombre croissant de clients français séjourner dans nos propriétés des Émirats Arabes Unis, ainsi que dans nos établissements en Europe, dont bien sûr le Capri Palace Jumeirah et le Jumeirah Port Soller à Majorque.

 

L’acquisition du mythique Capri Palace, traduit-elle la volonté d’être présent dans les destinations jet-set ?  

E.Z : La destination joue un rôle prépondérant dans le séjour du client, et il est important pour nous d’offrir des expériences variées au-delà des portes de nos hôtels. Le Capri Palace Jumeirah est un établissement historique situé au cœur d’Anacapri, dans lequel un grand soin est apporté au design. Il s’agit d’une adresse exclusive qui offre des expériences gastronomiques et des installations exceptionnelles, idéales pour se détendre et profiter de vues à couper le souffle sur l’île de Capri. Nous sommes très fiers de notre réputation d’excellence et de notre capacité à exploiter et à gérer de façon irréprochable des propriétés ayant une résonance historique.

(…)

Le tourisme manque de visibilité en raison de la situation sanitaire, quelles incidences sur vos projets ? 

E.Z : Jumeirah a prouvé sa résilience pendant cette pandémie, et notre position a été celle d’une progression calculée et d’un investissement en capital, en donnant la priorité à la sécurité des clients, aux améliorations des installations et à l’innovation avec le lancement de nouveaux produits. Nous avons réalisé de solides performances économiques sur nos marchés clés durant une période très difficile, principalement grâce au marché domestique dans les premiers stades de la pandémie. (…)

Quel est le voyageur du futur selon vous ? 

E.Z : Les voyageurs continueront d’accorder une grande importance à la sûreté et à la sécurité, tout comme les voyageurs responsables évaluent l’impact social et environnemental lorsqu’ils choisissent une destination. (…)  Article complet et suite sur Forbes

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »