Maroc | Après 10 ans dans l’hôtellerie de luxe, la sénégalaise Awa Diakhaté se lance dans le conseil

La Sénégalaise Awa Diakhaté qui cumule plus d’une décennie d’expérience dans la direction d’hôtels de luxe au Maroc, notamment à Fès, vient de lancer sa société de conseil pour accompagner les investisseurs et les établissements touristiques en Afrique à développer leur marché.

29

Comment prouver que le secteur du tourisme, loin des considérations qui en font une activité facile, reste bien un travail qui nécessite rigueur, sérieux et bonne maitrise de son mode de fonctionnement ?  Voilà la question à laquelle la structure Awa’Mazing essaie de répondre, en proposant de nombreux services. La fondatrice,  Awa Diakhaté, riche de 13 ans d’expérience dans la gestion et la commercialisation en hôtellerie et tourisme de luxe veut faire profiter les hôteliers du continent de ce savoir-faire.

Principalement, Awa’Mazing cherche à faciliter le travail des enseignes spécialisées en tourisme en Afrique. En effet, que ce soit les boutiques hôtels, offices du tourisme et restaurants indépendants, l’idée c’est de faire du secteur touristique africain un levier de développement, confie Awa Diakhaté.

«Nombreux, dit-elle, sont ceux qui se sont lancés dans le monde de l’hôtellerie sans maitriser réellement les rouages de cette industrie, par passion pour le voyage, mais surtout parce qu’ils ont cru que c’est un investissement facile à rentabiliser en mettant son établissement sur les sites de vente en ligne. Ce n’est que par la suite qu’ils ont compris qu’être hôtelier est un métier, il ne s’improvise pas, mais on peut le devenir en étant avide d’apprendre, et surtout en étant à l’écoute du client».

Selon elle, la crise du Covid a permis aux acteurs du secteur touristique africain de mesurer la nécessité d’une réadaption, plus de rajeunissement.

«Il est important de dire aux investisseurs qu’un projet d’hôtel se prépare et s’étudie en y intégrant les tendances du marché et du secteur, mais aussi les spécificités de sa clientèle cible».

Aujourd’hui, la structure Awa’Mazing décline une offre qui s’adresse à tout investisseur et aux professionnels du secteur qui veulent offrir une expérience à leur client en passant par une étude de projet claire, une formation aux métiers et un accompagnement commercial sur mesure.

Par exemple, le constat dernièrement est que beaucoup de jeunes sont devenus serveurs, femmes de chambre ou encore réceptionnistes juste pour satisfaire un besoin, faisant de ces emplois, un travail temporaire, au lieu d’envisager un plan de carrière dans le secteur. Pourtant, il suffit pour les hôteliers d’investir dans la formation pour mieux outiller ce personnel, explique la jeune chef d’entreprise.

Selon elle, l’objectif, à travers l’activité de conseil, est aussi de réconcilier les jeunes avec ce secteur en leur montrant que travailler dans un hôtel ou dans un restaurant est un réel métier qui peut se faire avec passion avec de réelles possibilités d’évolution.

Au delà des investisseurs, l’autre cible de Awa’mazing c’est les agences publiques et les ministères chargés du tourisme dans tout le continent. «Mon projet s’adresse aux gouvernements qui veulent faire du tourisme un vecteur de développement en leur proposant une étude de marché fiable et des solutions adaptées. Nous leur leur permettons de se réinventer en mettant les hommes et femmes au coeur de leur stratégie de promotion et de développement. J’entends par là les équipes à former, écouter, motiver et accompagner», confie Awa Diakhaté. (…) Lire la suite sur Financial Afrik

Publicité 4