La femme de chambre volait les numéros de cartes bancaires dans les chambres de l’hôtel

Une employée d'un hôtel profitait du ménage à faire dans les chambres pour dérober de l'argent et les numéros de cartes bancaires des clients.

143

En Moselle, une femme comparaissait devant le tribunal de Metz pour une escroquerie mise en place pendant ses heures de travail. Salariée dans un hôtel, pendant ses ménages, elle volait les numéros des cartes bancaires des clients, ainsi que la date, pour ensuite faire des achats sur internet. Le Républicain Lorrain rapporte que cette dernière a acheté des vêtements, un téléphone et du parfum grâce à ces vols. Elle a également récupéré de l’argent liquide. Ces faits remontent à octobre et décembre 2019.

L’accusée n’était pas présente à l’audience.   »Toutes les infractions figurant au casier judiciaire de la prévenue sont en lien avec des escroqueries ou s’en rapprochent », a expliqué le ministère public, comme le relate Le Républicain Lorrain. Son casier judiciaire est particulièrement fourni, avec une dizaine de mentions différentes. Dans cette affaire, deux victimes ont déposé plainte, et déplorent un préjudice de 900 et 640 euros. Ces dernières ont demandé un dédommagement financier. « Depuis ces faits, la prévenue n’est plus poursuivie pour aucune infraction. Ces faits ont été commis dans un contexte particulier de surendettement. Depuis, ma cliente bénéficie de la confiance de son employeur, puisqu’elle travaille toujours pour lui », (…) Lire la suite sur Capital

Publicité 4