Kevin Wendle, producteur de cinéma américain et nouveau propriétaire du château de Curzay

Un Américain à Curzay : ça pourrait être le titre du prochain film produit par Kevin Wendle avec, une fois n’est pas coutume, lui-même dans le rôle de l’acteur principal. Car cet homme d’affaires et producteur de cinéma de 61 ans basé à Los Angeles s’est rendu acquéreur du Château de Curzay. Et ce n’est pas de la fiction !

66

Les propriétaires précédents, Brigitte et Eric Cachart, avaient fait de cette bâtisse du 18e siècle au cœur d’un parc de 120 hectares un hôtel de luxe qui a connu son heure de gloire en décrochant une étoile au Guide Michelin avec son restaurant La Cédraie avant de se heurter à la réalité économique et fermer ses portes au printemps 2019. Si bien que ce joyau avait été mis en vente au prix de 3,7 millions d’euros.

Château de Curzay

Jean-Michel Choisy, maire : « On a rencontré Kevin Wendle au mois d’août à Curzay. Il est très abordable, sympathique »« La société de monsieur Wendle (NDLR : Hôtel Esencia France) est en place au plan juridique depuis la fin du mois de juillet (1), indique Jean-Michel Choisy, le maire de Curzay-sur-Vonne. Il avait demandé à nous rencontrer et nous l’avons reçu le 16 août dans mon bureau à la mairie avec mon adjointe. »

Un entretien au cours duquel l’investisseur a annoncé la couleur. « Il nous a expliqué ce qu’il voulait faire. Il envisage de monter un projet de très haut niveau dans l’esprit de l’hôtel Esencia qu’il a créé au Mexique. » Un complexe d’une trentaine de suites en pleine nature au bord de la mer des Caraïbes à 80 km de Cancun.
Deux ans de travaux pour aboutir à l’Hôtel Esencia« Il se donne deux ans pour tout remettre en état car il y a de gros travaux à faire, ne serait-ce qu’au niveau des toitures et des dépendances. Il serait possible que la partie restaurant ouvre en premier », avance encore l’élu.

Une aubaine pour les entreprises qui seront alors concernées avec des emplois à la clé. Et une incroyable opportunité pour le petit bourg de 450 habitants du Pays mélusin. « C’est en effet une bonne nouvelle pour nous, admet Jean-Michel Choisy. De plus, Kevin Wendle est quelqu’un de très abordable, sympathique. Il a montré son intérêt pour la commune. » Une preuve ? Dans l’annuaire des particuliers sur internet, Kevin Wendle est déjà domicilié au Château de Curzay avec un numéro de téléphone fixe !

(1) Sous la forme d’une SAS (Société par actions simplifiée) au capital de 50.000 € dont le président est Kevin Wendle.

Publicité 3