dim 26 juin 2022
19.9 C
Paris

Ingénierie | A Montparnasse, l’hôtel Pullman veut se relancer pour les 50 prochaines années

RÉNOVATION. L'hôtel Pullman de Paris Montparnasse vise à entamer une seconde vie après avoir fait l'objet d'une rénovation du sol au plafond, durant plus de quatre ans. Une opération portée par Unibail Rodamco, imaginée par Cut architectures.

Must read

L’hôtel Pullman Paris Montparnasse avait fermé en août 2017 ; il a finalement rouvert le 27 décembre 2021, après autant d’années de travaux, dans le but de relancer l’équipement pour les cinquante prochaines années. Un choix et un investissement portés par Unibail Rodamco, propriétaire du site, et conceptualisé par l’agence Cut architectures. L’édifice comportant 957 chambres avait été initialement inauguré dans les années 70, sous la forme de cet immeuble de grande hauteur (116 mètres) imaginé par Pierre Dufau, étagé, blanc, reconnaissable dans le paysage parisien. Ce projet prend place dans le cadre du réaménagement, plus large, de l’îlot Gaîté.

Des défis multiples

Les défis ont été multiples : offrir un centre de conférences au niveau des attentes des clients de 2022, réintégrer la lumière du jour, concevoir deux restaurants fonctionnant de manière indépendante de l’hôtel, inventer un lobby surélevé à huit mètres de hauteur et une salle de bal aux proportions hors norme, tout en revoyant, notamment, la conception des centaines de chambres.

Dans le nouveau lobby, visible sur la photo de Une, les architectes ont placé un plafond lumineux censé rappeler une « carte stellaire ». L’accent a été mis sur la mixité d’usage en ce lieu, permettant de desservir, bien sûr, la réception et les chambres d’hôtels, mais aussi les deux restaurants et la zone du centre de conférences. « Les différents espaces se parent de métal, de matériaux statutaires et minéraux comme le terrazzo et le gré, d’un habillage bois doté de performances acoustiques palpables et à hauteur d’œil, d’une moquette souple, de tubes en inox poli miroir, d’un carrelage de sol gris foncé ou d’un revêtement de sol en Emaux de Briare blanc et beige pour le bar », détaille l’équipe de maîtrise d’œuvre dans un dossier de presse. Ces caractéristiques se retrouvent dans les autres salles imaginées par Cut architectures.

Umami Burger et Filia sont les deux restaurants installés dans l’hôtel, dans des locaux imaginés par Cut architectures. Le premier dispose de 800m², pouvant accueillir 280 clients ; le second offrira une ambiance différente, plus intimiste, « aux ambiances rappelant les années 30 et l’Art déco ». (…) Lire la suite sur BatiActu

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :