Chez Beauquartier, Olivier Bacin invente une nouvelle manière d’habiter l’hôtel

Dans un ancien bâtiment mi-XIXe des faubourgs parisiens, l’architecte Olivier Bacin a imaginé l'hôtel Beauquartier Grands Boulevards comme un collage d'appartements de collectionneurs parisiens. Interview.

55

Rompu aux projets d’hôtellerie, Olivier Bacin de l’agence LABO accompagne aujourd’hui Beauquartier Paris dans la création de ses résidences hôtelières. En septembre 2020, il a livré celle des Grands Boulevards. L’architecte y a redéfini les codes de l’hôtellerie classique pour proposer des espaces spacieux et lumineux en s’adressant à une large clientèle. Plus qu’un simple projet de réhabilitation, Beauquartier Grands Boulevards questionne nos modes de vie en plein bouleversement.

Comment faire vivre l’hôtellerie alors que le tourisme est fortement impacté par la crise sanitaire ?

Olivier Bacin

Olivier Bacin : Le marché a été bouleversé par l’arrivée successive d’Airbnb puis du Covid. Les gens sont aujourd’hui de plus en plus attirés par les appartement ou l’on se sent à la fois chez soi et dépaysé. Un paradoxe à relever tout en conservant les codes de l’hôtellerie et du luxe. Beaucoup d’architectes s’interrogent sur la manière d’habiter l’hôtel de demain. Le public visé est plus large : les familles en voyage le week-end et les femmes et hommes d’affaires en semaine. La résidence de tourisme est à même de proposer cette double expérience de vie.

« Le manque d’espace est une vraie problématique »

Plus qu’une expérience, un besoin d’espace ? (…) Lire la suite sur IDEAT

Publicité 4