A Enghien-les-Bains, l’enjeu des hôtels Barrière avant Paris 2024

Le groupe Barrière dévoilera en janvier 2022 le programme de rénovation de ses hôtels d'Enghien-les-Bains (Val-d'Oise).

11

Les travaux de démolition du Grand Hôtel Barrière d’Enghien-les-Bains (Val-d’Oise), qui devaient démarrer fin 2021 avec une reconstruction en 2022 et une inauguration en 2023 en vue de la Coupe du monde de rugby, ne seront engagés qu’après les Jo de Paris 2024.

Le groupe Barrière a repoussé le projet en raison de la crise sanitaire.

Un nouvel établissement sera reconstruit au même endroit que l’actuel bâtiment de 43 chambres.

L’objectif du groupe Barrière est d’augmenter la capacité d’accueil de l’hôtel 4 étoiles qui passerait à 110 chambres.

En attendant sa reconstruction, l’actuel Grand Hôtel sera rénové pour accueillir des visiteurs pendants les Jeux de Paris.

Le calendrier avait déjà prévu de caler son programme de reconstruction du nouvel hôtel sur les futurs événements sportifs majeurs que seront la Coupe du monde de rugby en 2023 et surtout les Jeux olympiques à Paris.

« L’hôtel a déjà des réservations pour 2024 »

Philippe Sueurmaire (Dvd) d’Enghien-les-Bains.

La crise sanitaire a conduit le casinotier et hôtelier à revoir sa stratégie. Le chantier de reconstruction de l’hôtel de luxe sera donc reporté à septembre 2024, pour un coût de 25 millions d’euros pour le groupe Barrière.

Le geste Barrière

Un moment évoquée, la vente de l’hôtel du Lac a finalement été abandonnée par le groupe Barrière qui a décidé de le réhabiliter en engageant 16 millions d’euros pour le rénover.

Actuellement mis à disposition comme centre de vaccination, les travaux de l’hôtel débuteront fin 2022 et le nouvel équipement ouvrira en 2023 pour la Coupe du monde de rugby. (…) Lire la suite sur La Gazette du Val d’Oise

Publicité 4