Un manque de personnel criant dans les hôtels et restaurants de Vannes

Du côté des professionnels du tourisme, les établissements qui n'arrivent pas à fonctionner normalement se multiplient. Des restaurants restent fermés faute de personnel.

15


Le restaurant de Nicolas Sfintescu à Vannes (Morbihan) est à l’arrêt. Et ce, pour une durée indéterminée. Il parvient à survivre grâce à une autre affaire. Ouvert au premier confinement, le plus dur dans ce restaurant c’est de trouver du personnel qualifié.

Il cherche un responsable de salle avec de bonnes connaissances de sommelier.Cette situation à Vannes est loin d’être unique. Quelques kilomètres plus loin, un hôtel recherche aussi désespérément du personnel. “Pour l’instant c’est l’équipe qui pallie le manque de personnel. Ce que j’appréhende c’est qu’on soit tous fatigués avant la fin de la saison”, explique Marie-Lise Heys, directrice de l’hôtel Ibis. Au total, l’hôtel dispose de 71 chambres pour onze salariés. On redoute ici le mois d’août, une période très intense dans le Golfe du Morbihan. La directrice recherche une femme de chambre, un serveur et une aide en cuisine.