Plus accessibles, moins guindés : sur la Côte d’Azur, les hôtels se mettent à la page

6

L’été était déjà bien entamé lorsqu’une image a surgi des réseaux sociaux. La photo d’une fenêtre avec vitre coulissante sur la mer, un cadre tout simple ouvert sur le grand spectacle de la Méditerranée. La légende mentionnait un nouveau repaire inauguré dans les calanques marseillaises, un certain Tuba installé dans un ancien spot de plongée.

Les jours suivants, les Parisiens que l’on croisait voulaient tous partir se la couler douce dans l’une des cinq chambres de cet éden azuréen, pensé comme un cabanon de plage, ni hôtel ni gîte, par les deux propriétaires. Trois mois après l’ouverture, l’un d’eux, Greg Gassa, confirme : « On a ce talent d’avoir le cul entre deux chaises. » Du talent ou du flair, toujours est-il que l’endroit, définitivement à part dans l’offre locale, ne désemplit plus.

Publicité 3