Canada | Grève nationale dans l’hôtellerie

« La relance, ça passe par nous », ont scandé des syndiqués de l’hôtellerie vendredi lors d’une première journée de grève simultanée à Montréal, Québec et Sherbrooke. Environ 2000 salariés membres de 26 syndicats de professionnels de l’hôtellerie affiliés à la CSN dénoncent la lenteur des négociations pour le renouvellement de leur convention collective malgré la pénurie de main-d’œuvre dans leur industrie.

19

Le débrayage de 24 heures annoncé par les syndicats la semaine dernière a eu lieu et ce n’est que le début, affirme la CSN. Les employés du Double Tree à Montréal et du Hilton à Québec sont déjà en grève illimitée. Une douzaine d’autres hôtels ont des employés prêts à utiliser une banque de 72 h de grève au moment jugé opportun.

« Les moyens de pression vont continuer à s’accentuer tant qu’on n’aura pas des règlements à la hauteur de nos attentes, prévient en entrevue Michel Valiquette, trésorier et responsable du secteur Tourisme de la Fédération du commerce (FC-CSN). Les employeurs connaissent la piste d’atterrissage. On n’ira pas en bas des six hôtels qui ont obtenu une entente. Nos membres sont gonflés à bloc actuellement. »

Les syndiqués en grève d’une douzaine d’hôtels de Montréal se sont regroupés vendredi à la Place du Canada, les syndiqués du Hilton et du Delta à Québec ont marché dans les rues de la Vieille Capitale, tandis qu’à Sherbrooke, les travailleurs de l’hôtel Delta se sont joints à ceux de l’hôtel Quality afin d’ériger un piquet de grève.

Les négociations pour le renouvellement des conventions collectives des 26 hôtels ont commencé en mars 2021.

Malgré la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie, les syndiqués peinent à comprendre pour quelles raisons les employeurs étirent les négociations, ce qui aggrave, selon eux, la situation.

« Ce n’est pas respectueux de la part de l’employeur d’arriver aux tables de négociation avec des reculs aussi importants et de profiter de la pandémie pour revoir les conditions de travail à la baisse, dénonce Michel Valiquette. On a déjà fait des efforts en ajustant nos demandes pour nos conditions de travail en considérant le contexte actuel. Les augmentations pour 2020 et 2021 sont en bas de l’indice du prix à la consommation. On est sous l’inflation. »

Jusqu’à présent, 6 hôtels sur 26 ont renouvelé leurs conventions collectives avec des augmentations salariales de 8 % sur quatre ans et des clauses de protection du lien d’emploi. Il s’agit des hôtels Hilton Laval, Fairfield by Marriott, Manoir du Lac Delage, Suites Faubourg St-Laurent, Comfort Inn Dorval et Pointe-Claire.

Utilisation de briseurs de grève

La CSN dénonce l’usage illégal de briseurs de grève par le Delta Québec, qui a été (…) Lire la suite sur La Presse

Publicité 4