Bientôt un hôtel cinq étoiles à Amboise

Le manoir des Minimes, hôtel du XVIIIe siècle des bords de Loire, est en train de subir une métamorphose pour devenir le premier hôtel cinq étoiles d’Amboise et le second du département.

28

On s’active à tous les étages. Dans la cour, il n’est plus possible de stationner entre les fourgons des entreprises. Ici, une radio posée au sol couvre à peine les bruits du chantier. Là, les sols sont protégés par des plastiques. Un peu plus loin, des fils de toutes tailles pendent dans l’attente d’un branchement. Le manoir des Minimes est en pleine métamorphose, une nouvelle étape dans la vie de cette propriété du XVIIIe siècle, érigée sur les fondations d’un ancien monastère médiéval des moines Minimes.
Le charme du XVIIIe adapté aux besoins du XXIeC’est en 1988 que Patrice Longuet et Éric Desforges y ont créé un hôtel de quinze chambres, véritable demeure de charme au pied du château d’Amboise, en bord de Loire. Début 2020, les propriétaires avaient décidé de vendre leur hôtel pour se consacrer à un autre projet d’hébergement sur la côte Atlantique. Mais, pour eux aussi, le Covid est venu perturber les projets et la vente est tombée à l’eau. Ils ont alors décidé de changer de stratégie et de donner un nouvel élan aux Minimes. Patrice Longuet et Éric Desforges avaient déjà l’habitude de ne pas rester dans la routine en refaisant des chambres, en réaménageant les parties communes, les salons, toujours avec le charme discret de l’élégance.
Mais cette fois, c’est tout l’hôtel qui y passe d’un seul coup. Toute la décoration et l’installation des chambres et leurs salles de bains sont refaites pour coller à l’évolution de la société et au goût des nouvelles générations de touristes. Les tons beige, taupe, ont été privilégiés par les propriétaires pour garder ce raffinement discret alliant l’histoire du lieu à la modernité du XXIe pour capter une clientèle plus jeune. Le souci du détail va loin puisqu’il est prévu, dans une chambre du dernier étage, un système de miroir pour avoir une vue sur le château.
Côté confort, la climatisation existait dans les chambres mais pas dans les parties communes. Cette fois, elle est entièrement refaite, avec une climatisation plus écologique et plus performante sur l’ensemble du bâtiment.
Côté technologie, c’est un véritable réseau de fils qui équipe le lieu pour permettre un accès internet câblé dans les chambres pour s’adapter au télétravail, tout en gardant un wifi performant. Dans cet (…) Lire la suite sur La Nouvelle République