Air France s’apprête à saper ses bases en province

17

En 2011, l’aéroport Marseille-Provence et Air France convolaient en justes noces, soulevant l’enthousiasme de Jean-François Brando. Le directeur de l’aéroport saluait alors « l’impact touristique et économique régional évident » de cette implantation à Marignane qui devait rapporter un million de nouveaux voyageurs avec 13 destinations au départ de Marignane. Dix ans plus tard, le mariage semble sérieusement virer au divorce.

La décision d’une décentralisation régionale de la compagnie aérienne s’inscrivait alors dans la stratégie globale du groupe, motivée par « une baisse du coût d’exploitation » et « une adaptation au marché très concurrentiel low cost » en région, précisait Air France. « Nous étions recrutés à Paris mais nous étions installés en Province, et ce système leur permettait d’économiser des frais de nuits d’hôtel quand il était trop tard et qu’il n’y avait plus de vols et de déplacements », explique un steward marseillais. (…) Lire la suite sur La Marseillaise

Publicité 4