Côte d’Azur : le secteur du tourisme d’affaires se projette dans l’avenir malgré la crise (2)

Notre premier volet (lire ici) passait en revue les infrastructures de qualité et les importants investissements en cours et à venir à Cannes et Nice. Aujourd’hui, cap sur Antibes Juan-les-Pins, Mandelieu-la-Napoule et Sophia Antipolis. Avec en prime un coup de projecteur sur Monaco.

15

Mandelieu-la-Napoule est «la» destination qui monte, sur le segment loisir mais aussi Mice. Son Centre Expo Congrès (CEC), structure éco-responsable inaugurée il y a dix ans, dispose d’un auditorium pouvant accueillir jusqu’à 1000 personnes. Il s’est en outre doté en juin dernier de deux services innovants, un studio dédié à la production d’événements virtuels et hybrides, et une «Social Network Room» permettant d’élargir le rayonnement des manifestations.

Centre expo congrès de Mandelieu La Napoule

En face du CEC se trouve un hôtel Ibis de 96 chambres. Le groupe Accor est d’ailleurs fortement implanté à Mandelieu-la-Napoule avec également les enseignes Mercure et surtout Pullman. Ce dernier est en effet l’un des trois gros porteurs de la ville avec le Goélia Mandelieu Riviera Resort et le Pierre&Vacances. La ville compte aujourd’hui 1 700 chambres d’hôtel et de résidence, dont un millier accessible à pied depuis le centre de congrès. L’offre est concentrée sur le 3 et 4 étoiles. Et Mandelieu va se doter de 400 chambres d’hôtels supplémentaires d’ici un an, avec notamment un hôtel 2 étoiles transformé en 4 étoiles, et l’ouverture d’hôtels «tendance» en cours de signature. Pour les événements, le château de la Napoule, en bord de mer, peut accueillir jusqu’à 600 personnes.

La structure est en outre située à un jet de pierre de la pinède Gould – où se tient le festival de jazz de Juan – et du restaurant de bord de mer Provençal Beach récemment réaménagé.Entre Nice et Cannes, Antibes-Juan les Pins tire elle aussi son épingle du jeu. Son moderne centre des congrès a été inauguré en 2013. Une structure «à taille humaine» dotée d’un auditorium de 500 places. Juste en face du Palais des Congrès se trouve le plus gros porteur de la ville, l’AC by Marriott (221 chambres). Au total, un millier de chambres d’hôtels sont disponibles à moins de 20 minutes à pied.

Le tout proche Cap d’Antibes accueille quelques adresses très exclusives, dont le célèbre hôtel Edenroc (qui fête cette année ses 150 ans) et des lieux événementiels de charme, la Villa Eilenroc et le Domaine La Dilecta.

Un mot enfin sur Ecotone, dont la livraison est annoncée pour début 2022. La technopole de Sophia Antipolis se projette en effet dans le futur à travers ce campus dédié aux entreprises. Ce bâtiment écologique et très novateur, signé Jean Nouvel et Manal Rachdi, aura la forme d’une colline et reliera l’univers urbain d’Antibes à la forêt méditerranéenne de Sophia. Son campus, ses espaces de bureaux et de coworking, ses restaurants et hôtels ont pour objectif d’attirer des talents du monde entier. Pas étonnant que Xavier Niel, le fondateur de la Station F, souhaite y implanter un incubateur de start-ups…Un coup de cœur, sur la route de Nice : La Bastide du Roy, une belle demeure du XVIe siècle aux jardins à la française ponctués d’oliviers. Longtemps propriété privée, ce lieu désormais disponible à la location pour l’événementiel est notamment doté d’un chapiteau de 400m².

Monaco ou le Mice glamour
Enclavée dans le département des Alpes-Maritimes, entre Nice et Menton, la Principauté joue avec succès la carte du tourisme d’affaires. Elle profite en effet d’une offre hôtelière conséquente (2 500 chambres entre 3 et 5 étoiles) avec de beaux établissements dont l’hôtel Hermitage, le Fairmont, le Monte Carlo Bay et bien sûr l’Hôtel de Paris. Pour les événements, on signalera le Casino, l’Institut Océanographique, le Sporting Club, le centre de conférences intégré dans le nouveau complexe One Monte-Carlo, ou encore le Grimaldi Forum qui a engagé un programme d’extension et vient de se doter d’un studio TV et webinaire