mer 17 août 2022
19.3 C
Paris

Suisse | Casimir Platzer, président de GastroSuisse: « Forcément, les prix vont augmenter »

Entre le retour du Covid, l’inflation et une pénurie de main d’œuvre, l’hôtellerie fait face à de nombreux défis à l’approche de l’été. Selon Casimir Platzer, le président de GastroSuisse, faîtière des entreprises du secteur, les prix vont forcément augmenter un peu dans l'hôtellerie et la restauration.

Must read

Les prix sont en hausse, dans « une spirale » anormale, estime Casimir Platzer dimanche dans le 19h30. « Dans toutes les charges, il y aura une augmentation », présage-t-il.

Ce renchérissement s’observera également dans l’énergie: « Dans notre hôtel [le Belle Epoque Hotel Victoria, à Kandersteg (BE) ndlr], on paie cette année cinq fois plus par kilowattheure par rapport à 2021. C’est énorme », dit-il.

Par conséquent, la clientèle des hôtels et restaurants suisses paiera un peu plus cher les repas et séjours. C’est une question de viabilité économique. « Il faudra donc recalculer [le prix de vente] et regarder qu’on n’ait pas de chiffres rouges à la fin de l’année », indique le président de GastroSuisse.

Les cas de contamination au coronavirus ont, eux aussi, augmenté ces derniers jours. Casimir Platzer estime qu’il n’y a pas lieu pour l’heure de s’en inquiéter. « La situation dans les hôpitaux n’est pas vraiment grave pour l’instant », avance l’hôtelier. En revanche, son regard se tourne vers l’automne et l’hiver: « On espère qu’on ne se retrouvera pas avec des mesures comme on en a eues les deux derniers hivers », dit celui qui avait été un fer de lance des critiques aux restrictions sanitaires.

Manque de main d’œuvre

L’hôtellerie et la restauration font également face à une pénurie de personnel. Ainsi, 4,3% des postes sont vacants dans la branche. » (…) Article complet et suite sur RTS

SourceRTS
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »