lun 15 août 2022
18.5 C
Paris

Seychelles | L’analyse de Bernadette Willemin, directrice régionale Europe du Seychelles Tourism Board.

Patrice Fleurent a réalisé l'interview dde Bernadette Willemin, directrice régionale Europe du Seychelles Tourism Board ; Le moment de faire le point sur la situation du tourisme et des hôtels aux Seychelles, les lueurs de reprises, les efforts pour préserver l’image de la destination etc.

Must read

Patrice Fleurent

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : On a vu fleurir sur des taxis parisien une nouvelle campagne de promotion des Seychelles. Le signal d’un début de reprise ?

Bernadette Willemin : Le début d’une reprise ? oui et non… disons oui dans le sens que l’aéroport international des Seychelles est ouvert depuis le 1er aout pour des vols réguliers commerciaux et accueillent les français depuis octobre.

Non dans le sens malheureusement qu’il n’y a pas de reprise totale dû à beaucoup de facteurs extérieurs qui influencent l’activité comme le 2ème confinement, les interdictions de voyage avant mi-décembre, etc.

Nous sommes conscients qu’il faut garder la marque vivante dans l’esprit des français.

Cette campagne fut un report du 1er trimestre, avant le début de la crise. Elle répond toujours à l’objectif de garder la présence des Seychelles sur le marché. On espère pouvoir continuer ainsi l’année prochaine.

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Les Seychelles sont-elles ou vont t-elles être totalement déconfinées ? et dans quelles conditions pour par exemple les touristes français et européens ?

Les Seychelles ne sont pas confinées. Des consignes sanitaires sont à respecter dépendant de la provenance de l’arrivée des visiteurs. Les pays européens sont considérés comme pays à risque. Les Seychelles les accueillent depuis l’ouverture de l’aéroport international mais avec des consignes un peu plus strictes.

Dans les consignes plus strictes on entend notamment le test PCR, le séjour réservé avant l’arrivée des clients mais pas de quarantaine au sens propre du terme.

Ils sont tenus de séjourner dans un établissement accrédité et rester dans ce lieu pendant 6 premières nuits de leur séjour. Ils pourront en ce temps profiter des infrastructures de l’hôtels, aller à la plage comme dans certaines autres destinations ou îles-hôtels. Lors du 6ème jour ils seront soumis à un test PCR Covid-19 (gratuit) et si les résultats du test PCR Covid-19 sont négatifs, les visiteurs seront autorisés à poursuivre leurs vacances comme prévues avec changement d’hôtel s’ils le souhaitent et visite des îles.

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Le trafic aérien a – t- il en partie repris ? Quelles sont les prévisions pour cette fin d’année et en 2021 ?

Depuis le 1er Août 2020, l’aéroport International de Mahé est de nouveau ouvert pour accueillir les vols réguliers commerciaux et notamment les compagnies Emirates et Ethiopian Airlines.

Les autres compagnies ont repris petit à petit comme Air Seychelles, Edelweiss Air et prochainement Air Austral, Kenyan Airways et Qatar Airways.

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Dans l’immédiat constatez-vous un retour de touristes ? d’où viennent-ils ?

C’est sur la voie d’une reprise lente mais régulière puisque nous avons tout de même vu l’arrivée de 98 894 personnes jusqu’au 15 novembre 2020.

Depuis sa réouverture aux vols commerciaux le 1er août 2020, l’aéroport international des Seychelles a vu l’arrivée de 9 272 visiteurs (chiffres du National Bureau of Statistics, au 15 novembre 2020).

On a donc l’espoir de voir revenir dans nos îles les européens prochainement ainsi que les autres marchés en provenance de l’Afrique, le Moyen Orient, l’Asie…

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Profitent-ils aux grandes enseignes ?

Si grandes enseignes signifie les hôtels il y en a pour tout le monde dans l’archipel.

Dans les hébergements accrédités pour recevoir des visiteurs, on peut retrouver tous types de structures allant des grandes enseignes internationales aux structures de charme gérées par les seychellois. Ces dernières restent d’ailleurs un style d’hébergement qui séduit énormément la clientèle à la recherche d’authenticité.

 

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Qu’est ce qui peut, à votre avis, rassurez les touristes ? le peu de cas de Covid- 19 ? Les précautions sanitaires mises en avant ?

Les Seychelles ont jusqu’à présent enregistré un très faible nombre de cas et il n’y a pas eu de transmission communautaire, ni de décès ou de cas parmi le personnel soignant.

Le gouvernement a mis en place très rapidement des protocoles pour assurer un voyage et un séjour en toute sécurité à nos visiteurs. Il semble essentiel qu’ils apprécient leur séjour en toute quiétude en restant conscients des mesures sanitaires.

Nous avons aussi la chance que les Seychelles soient à l’origine une destination sans tourisme de masse. Avec le contexte actuel, ce côté est encore plus accentué. Les visiteurs peuvent avoir la certitude et la tranquillité de trouver peu de monde lors de leur séjour.

 

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Avez-vous une idée du moment où on pourra parler d’une vraie reprise touristique ? Avez-vous lancé des enquêtes et dans quels pays ? Enregistre-t-on d’ores et déjà des réservations ? Si oui pourriez nous nous dire à partir de quelles périodes ?

Nous sommes comme beaucoup malheureusement dans l’incertitude de la situation économique, sanitaire,… des pays émetteurs qui sont des facteurs clés.

La destination maintient son attrait et reste ouverte pour les visiteurs mais la situation actuelle laisse peu de place aux tendances d’autant plus que les voyageurs réservent aujourd’hui encore plus qu’hier, leur séjour à des dates très près de départ.

 

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : On imagine que tout le secteur touristique a beaucoup souffert ? quel est le bilan ? Les pouvoirs publics apportent elles des aides importantes ?

Nous sommes bien sûr touchés comme tous les pays, avec une baisse des arrivées touristiques de 70% environ à la même période en 2019.

Le gouvernement à apporter dès le début de la pandémie son aide aux secteurs public et l’industrie du tourisme.

 

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Quelle va être votre stratégie de communication pour attirer de nouveau les touristes ?

Comme dit précédemment, la destination Seychelles maintient son attrait auprès des voyageurs. Nous sommes proche de l’Europe avec moins de 10h de vol et seulement 2-3 heures de décalage horaire avec la France.

Il n’y a pas de tourisme de masse, les structures d’hébergements sont à taille humaine, le choix de l’hébergement est très varié que ce soit complétement immergé dans la végétation, en mer avec nos compagnies croisière ou plus isolé encore avec nos îles hôtels.

Les Seychelles ont fait de la sécurité un élément central de leur stratégie de reprise du tourisme. Pas seulement pour sa population mais aussi pour ses visiteurs qui peuvent profiter de leur séjour dans l’archipel pour se reconnecter avec leurs proches, leur famille

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : Vers quels cibles orientez-vous vos priorités ?

On vise différents segments que ce soit les familles, les passionnés de la nature, les gens à fort pouvoir d’achat… et bien sûr les couples où ceux qui veulent prononcer leurs vœux à l’étranger.

 

 

Patrice Fleurent (Travelstyle.fr) : La crise a-t-elle changé ou va-t-elle changer vos objectifs de développement touristique

Notre objectif 1er n’a pas bougé. Ce qui a changé c’est la façon de le faire avec plus d’emphase notamment sur la sécurité, sanitaire qui sûrement déterminera beaucoup dans la reprise du tourisme et l’esprit des voyageurs.

 

 

 

 

 

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »