Monaco| Pass sanitaire, ouverture des restaurants aux frontaliers… On fait le point sur les nouvelles mesures

A partir de ce samedi 12 juin, les restaurants monégasques pourront accepter les résidents du département des Alpes-Maritimes et de la proche Ligurie, jusqu’à San Remo. L'obligation de télétravail est levée et le couvre-feu repoussé. Néanmoins, un pass sanitaire devrait entrer en vigueur.

12

Bonne nouvelle pour les frontaliers ! Les restaurants monégasques voient leurs conditions d’accueil de la clientèle s’élargir. Ils pourront désormais admettre les résidents du département des Alpes-Maritimes et de la proche Ligurie, jusqu’à San Remo.

On travaille sur le long terme, et au fur et à mesure que les évènements se produisent que les situations évoluent, nous pouvons ajuster notre action et nos mesures mais tout en gardant à l’esprit que nous n’avons pas fini la course contre le coronavirus.

Pierre Dartout, ministre d’état de Monaco ce 10 juin.

Les convives par tablées restent néanmoins encadrés, mais l’autorisation passe de six à huit personnes. L’espacement entre les tables quant à lui est ramené à 1 mètre au lieu d’1,5 mètre, en terrasse uniquement.

Un allègement du dispositif est également prévu pour les bars, cafés et salons de thé. Le service pourra être assuré sans limitation horaire “autre que celle découlant des dispositions légales habituelles”, et dans le respect du couvre-feu. Pour autant, seul le service assis est autorisé.

Couvre-feu à minuit

Le couvre-feu est à nouveau décalé d’une heure, passant de 23 heures à minuit (et toujours jusqu’à 6 heures du matin).

Une dérogation de 15 minutes est maintenue pour les clients des restaurants, afin qu’ils puissent rentrer chez eux.

Ces dernières mesures sont valables jusqu’au 27 juin inclus. Les Saunas, hammams et jaccuzis restent fermés jusqu’à nouvel ordre.

Plus d’obligation pour le télétravail

A compter de ce samedi 12 juin, le télétravail ne sera plus obligatoire mais recommandé en Principauté.

“Les employeurs et les employés doivent faire preuve de bon sens pour évaluer ce qu’il convient de faire dans leurs entreprises”, a précisé le gouvernement.

Le port du masque reste obligatoire

C’était une des dispositions réclamée par le Conseil national : la fin de l’obligation du port du masque en extérieur, à l’exception des zones à forte concentration.

Mais le gouvernement en a décidé autrement,  le port du masque reste obligatoire en extérieur. Seul assouplissement autorisé : dans le cas de certaines pratiques sportives en salle, notamment sur les engins.

Les adolescents peuvent aussi se faire vacciner (…) Lire la suite sur France 3 Provence Alpes Côte d’Azur