Monaco | La Société des Bains de Mer annonce un plan de restructuration global

La Société des Bains de Mer (SBM) annonce "un plan de restructuration global", une décision sans précédent. Les clients russes, asiatiques ou du Moyen-Orient ont cruellement fait défaut.

38

Une première à Monaco. La Société des Bains de Mer (SBM) a annoncé vendredi “un plan de restructuration global”, une décision sans précédent avec à la clé des départs volontaires et contraints.

“La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 et le choc économomique engendré par cette dernière oblige la Société des Bains de mer à accélérer la mise en oeuvre d’un plan de restructuration global, notamment en matière sociale”, a annoncé l’entreprise, qui gère les principaux hôtels et les casinos de la Principauté, ainsi que 30 bars et restaurants.

La SBM est la première entreprise touristique privée de la Côte d’Azur. A Monaco, elle est pourvoyeuse de près de 4.000 emplois.

Des mesures sanitaires drastiques

En juin, après le confinement, la réouverture des casinos monégasques ne laissaient pas présager ce plan de restructuration. Mais la saison touristique a été durement affectée par les mesures sanitaires qui ont empêché les voyageurs de se déplacer.

Pourtant, des précautions ont été prises pour la sécurité des joueurs. Pour sa révouverture, le casino de Monte-Carlo, qui appartient à la SBM a fait au mieux.

“On a dû repenser les conditions de jeux. Les clients ne doivent plus toucher les cartes, c’est l’employé qui les montre aux clients et c’est pour ça qu’on n’a mis que trois clients pour avoir une certaine discrétion et que les autres ne voient pas les cartes”, avait expliqué à l’époque Boris Donskoff, le directeur du site.

La SBM avait aussi restreint le nombre de clients, mais la clientèle de Russie, d’Asie ou du Moyen-Orient, génératrice de la moitié du chiffre d’affaires de l’été 2019 a cruellement fait défaut.