Les campings de Bretagne font un carton

À l'approche des vacances d'été, les campings de Bretagne sont très appréciés des touristes. Ils sont nombreux à réserver dans la région cet été.

19

À un mois des grandes vacances, les campings ont la cote. L’hôtellerie de plein air fait le plein de réservations pour l’été. En Bretagne, les touristes seront nombreux, selon Nicolas Dayot, le président breton de la fédération nationale de l’Hôtellerie de plein air.

Trois choses à savoir sur les campings cet été :

1. Beaucoup de touristes bretons

“La Bretagne va sans doute tirer son épingle du jeu dans la situation actuelle”, estime Nicolas Dayot, le président de l’Union bretonne de l’hôtellerie de plein air. La Bretagne attire généralement beaucoup de touristes français grâce à son littoral. Mais les Bretons aiment également visiter leur région. “En période de Covid, le tourisme de proximité nous a beaucoup aidé”, assure-t-il.

Sans oublier, les néo-campeurs, ces Français qui vont découvrir le camping pour la première fois cette année. “Comme l’année dernière, on va en accueillir pas mal cet été, poursuit-il. Tous ces facteurs vont permettre à la Bretagne, notamment en camping, d’avoir un été plutôt satisfaisant.”

2. Pas de soirées disco mais des animations

Le protocole sanitaire pour l’hôtellerie de plein air a été validé par le gouvernement, il y a quelques semaines. “Il n’est pas très différent de celui de l’année dernière, rassure le président de la fédération des campings de Bretagne. “Pour résumer, les vacances en camping se passeront bien, les clients pourront profiter de nos équipements et de nos services dans des conditions assez proches de la normale”.

Il y aura tout de même des restrictions sanitaires. Il ne sera notamment pas possible d’organiser des soirées disco. Pas d’inquiétude toutefois, on pourra se rendre à la piscine ou à la plage“Les vacances en camping en Bretagne seront belles cette année”, promet Nicolas Dayot.

3. Des réservations sur la côte et à l’intérieur des terres

Les touristes réservent à la fois sur la côte et à l’intérieur des terres. “Les fondamentaux, ça reste la côte. Le littoral breton absorbe une très grande partie du tourisme, surtout en camping puisque la proximité avec l’eau est notre fond de commerce”, explique-t-il. (…) Lire la suite sur France bleu