lun 27 juin 2022
15.1 C
Paris

Le passe sanitaire a surtout pénalisé la restauration

L'Insee s'est penché sur l'effet du passe sanitaire dans les secteurs les plus concernés. Pendant l'été, l'impact a été particulièrement prononcé dans la restauration, inexistant ou presque dans les transports.

Must read

Quel est l’impact du passe sanitaire sur les activités qui accueillent du public ? Alors que le sujet suscite beaucoup d’interrogations, l’Insee a tenté d’apporter des éléments de réponses dans sa dernière étude de conjoncture intitulée « L’économie passe la quatrième vague ».

Pour cela, l’institut s’est intéressé aux montants payés par carte bancaire dans les secteurs concernés : les lieux de culture et de tourisme, les cinémas, les restaurants, les hôtels, les bars, cafés et discothèques. Les tendances mises en évidence apportent un éclairage nouveau sur les effets de la mesure. Même si l’analyse doit, de l’aveu de l’Insee, être prise « avec précaution » du fait des biais de la méthode utilisée.

Chute de 15 % en août

Dans les restaurants , l’entrée en vigueur du passe sanitaire le 9 août a entraîné un net ralentissement de l’activité. Avant la mise en place de la mesure, les transactions enregistraient des progressions à deux chiffres par rapport à la même période de 2019 : + 16 % sur la semaine du 2 au 8 août, + 10,5 % la semaine précédente, +18,5 % entre le 19 et le 25 juillet.

Après le 9 août en revanche, la dynamique n’a plus du tout été la même. Entre le 9 et le 15 août, la hausse n’a été que de 3,5 %, et la semaine suivante, elle a atteint 5 %, toujours par comparaison à 2019. In fine, selon l’Insee, la consommation des ménages dans la restauration a été en août inférieure de 15 % à son niveau au dernier trimestre 2019, après – 6 % en juillet. Ce fléchissement est « sans commune mesure avec les chutes de consommation enregistrées lors des précédentes vagues, par exemple -58 % en avril 2021 », relativise l’institut de statistiques. L’absence de passe sanitaire n’aurait-il d’ailleurs pas dissuadé certains clients, inquiets de contracter le virus, de sortir ?

Dans les cinémas, des transactions volatiles

Dans les lieux touristiques (musées, parcs d’attractions…) en revanche, c’est au moment de l’introduction du passe sanitaire, le 21 juillet, que les transactions ont commencé à devenir moins dynamiques. En revanche elles se sont redressées dès le début du mois d’août. (…) Lire la suite sur Les Echos

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :