Le Monde de demain ? Le patron d’une fintech licencie 900 salariés par Zoom

Vishal Garg, PDG de la société américaine de crédit hypothécaire Better.com, a convoqué une réunion pour annoncer une réduction de 9 % des effectifs, apprenant du même coup aux participants leur licenciement avant les fêtes.

22

Avec la pandémie, le télétravail s’est généralisé, mais le “télélicenciement” était encore relativement inédit. Le PDG de Better.com, start-up américaine de prêts hypothécaires, a profité d’un webinaire sur Zoom pour annoncer le licenciement de 9 % de ses effectifs, rapporte CNN, “informant brutalement les 900 salariés présents à la visioconférence qu’ils étaient licenciés juste avant les vacances”.

“Si vous êtes à cette réunion, c’est que vous faites partie des malchanceux qui vont être licenciés et que votre poste est supprimé à effet immédiat”, leur a expliqué Vishal Garg mercredi 1er décembre, avant d’ajouter qu’ils allaient recevoir un e-mail des ressources humaines précisant les modalités de départ.

Un bilan de plus d’1 milliard de dollars

Cette annonce intervient alors que la start-up a fait rentrer dans ses caisses la semaine dernière 750 millions de dollars (663 millions d’euros), levés via son entrée en Bourse en mai par le biais d’une SPAC (Special purpose acquisition companies). Ces sociétés dites de chèques en blanc sont cotées en Bourse avant que l’investisseur sache quelle sera l’activité opérationnelle qu’il soutient.

La fintech, qui se présente comme une “plateforme de parcours d’accession à la propriété utilisant la technologie pour changer la façon dont les gens achètent et possèdent une maison”, est en passe d’afficher un bilan “de plus d’1 milliard de dollars”. (…) Lire la suite sur Courrier International

Publicité 4