Guyane | Dossier : un Sodexogate en Guyane ?

47

Un trou d’au moins 400 000€ dans la trésorerie, sinon le double. Quatre emplois de perdus entre licenciements et non-renouvellement de contrats. Un ménage de brisé. La direction locale d’un groupe international – Sodexo – qui marchanderait conditions de travail contre fausses déclarations. Le tout dans le cadre idyllique du littoral de Kourou où se situent l’hôtel des Roches et l’auberge des îles du Salut. Voilà le tableau que l’on peut dresser du climat délétère qui règne actuellement à la direction guyanaise de Sodexo et au sein des deux établissements.

Des établissements aux emplacements considérés comme parmi les plus beaux de Guyane et tous deux propriétés du CNES, depuis 1965, qui en délègue la gestion. En 2016, la société Sodexo s’est vue octroyé, par le centre spatial, la gestion commune de ces hôtels – sans grands succès notables. Bien au contraire, de graves soucis de management se révèlent aujourd’hui.

Des manquements qui se sont traduits par une gestion catastrophique du budget comme de la marchandise. Une marchandise parfois avariée qui aurait pu être servie à la clientèle. Ajoutez à cela une sérieuse dose de mélange des genres où les affaires de mœurs s’entremêlent et vous tenez là tous les ingrédients du cocktail d’un  » Sodexogate  »  à l’échelle de la Guyane ! (…) Lire la suite sur France Guyane (Article Payant)

Publicité 4