Les hôtels européens voient leurs valeurs chuter jusqu’à 15% mais les perspectives à long terme sont solides

61
Le Louvre

La forte baisse des revenus causée par la pandémie, associée à une approche plus prudente des prêts, a entraîné une baisse des évaluations des hôtels au cours des 12 derniers mois, mais pas aussi fortement que certains l’avaient initialement prévu.

C’est la principale conclusion de l’indice annuel européen d’évaluation des hôtels (HVI) compilé par le cabinet de conseil hôtelier mondial HVS, qui rapporte que l’année de l’épidémie de COVID-19, les valeurs des hôtels ont connu une baisse moyenne comprise entre 5% et 15% par rapport à la précédente an.

L’année dernière a suivi une décennie d’augmentation de la valeur des hôtels à travers l’Europe, 2019 affichant une augmentation moyenne de 3% – certains établissements du sud de l’Europe enregistrant des hausses de 7%. Cependant, les verrouillages généralisés en 2020, qui ont entraîné la fermeture de la majorité des hôtels européens, ont entraîné une baisse annuelle du RevPAR d’environ 70% par rapport à celui de 2019.

«L’impact de la pandémie sur les flux de trésorerie et les bénéfices a été dramatique, bien que le soutien du gouvernement et les subventions salariales aient contribué à atténuer le choc. Tous les niveaux d’hôtels ont été touchés, mais en particulier les propriétés haut de gamme et de luxe, car elles ont tendance à être plus exposées à la demande des groupes et des congrès ainsi qu’aux visiteurs internationaux  », a commenté le co-auteur du rapport Mattia Cavenati, associé, HVS Londres. (…) Lire la suite sur Hotel News Resource

- Publicité 4 -