jeu 30 juin 2022
16.2 C
Paris

DIJON : Le futur hôtel de luxe Sainte-Anne est «un des projets les plus emblématiques» de la Cité de la gastronomie

Plus qu’un simple hôtel «Ce ne sera pas un hôtel de plus à Dijon. Le groupe a pour ambition de donner naissance à un nouveau lieu de destination», promet François Mary. Le directeur d’exploitation de Naos Hôtel Groupe annonce un hôtel haut de gamme (5 étoiles) «mais aussi un restaurant bistronomique ouvert à tous, en premier lieu aux habitants et aux voisins de la Cité, une adresse bien-être avec un spa et un centre d’affaires ouvert aux manifestations professionnelles et privées».

Must read

Le futur hôtel ouvrira effectivement sous la marque Hilton : le Sainte-Anne Hôtel Dijon Curio Collection by Hilton, avec 125 chambres (du classique à la suite spa) sur près de 7.500 m2. Au rez-de-chaussée, «La Table de Sainte-Anne» sera un restaurant couplé à un bar accessible à tous.
De tout cela, on peut déjà en voir plusieurs contours, dans une architecture ayant pour souci «de mêler patrimoine historique et modernité».

Vendredi 24 septembre 2021 en fin de matinée, la pose symbolique de la première pierre du Sainte-Anne Hôtel Dijon a permis de souligner un investissement immobilier de 38 millions d’euros s’appuyant sur un partenariat public-privé.
La Banque des Territoires, Naos Hôtel Groupe, la Caisse d’Épargne Bourgogne-Franche-Comté et le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne ont créé la société Naos Murs Dijon. Le financement est le suivant : La Banque des Territoires finance 40% du besoin en fonds propres de l’opération (soit 4 millions d’euros) aux côtés de Naos Hôtel Groupe (38%), de la Caisse d’Epargne Bourgogne-Franche-Comté (11%) et du Crédit Agricole Champagne Bourgogne (11%). Un pool bancaire constitué par le groupe BPCE vient conforter le financement de la dette pour 28 millions d’euros.

L’objectif d’attirer entre 800.000 et un million de visiteurs par an à la CIGV

Économiquement, l’hôtel contribuera à la création de 80 emplois directs et donnera une capacité de 40.000 nuitées supplémentaires au centre-ville de Dijon. L’enjeu de ce projet s’inscrit plus largement dans la démarche d’attractivité touristique impulsée par la CIGV, on le sait doublement reconnue par l’Unesco aux titres du repas gastronomique des français et des Climats du vignoble de Bourgogne.

«Dijon va rester cette grande capitale du tourisme qu’elle est devenue. Dijon est la 8ème ville de France pour ce qui est de la fréquentation touristique», a déclaré le maire de Dijon et président de Dijon Métropole François Rebsamen, en rappelant que 100 hectares au centre-ville sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco et en réaffirmant l’objectif ambitieux fixé qui est d’attirer entre 800.000 et un million de visiteurs par an à la Cité internationale de la gastronomie et du vin. (…) Lire la suite sur Infos Dijon

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :