Côte d’Azur : le secteur du tourisme d’affaires se projette dans l’avenir malgré la crise (1)

La filière événementielle traverse une crise sans précédent. Le littoral du département des Alpes-Maritimes n’en regarde pas moins l’avenir et entend faire valoir ses infrastructures de qualité et ses importants investissements en cours et à venir. Passage en revue de l’offre et des projets, de Nice à Cannes en passant par Antibes Juan-les-Pins et Mandelieu-la-Napoule.

14

Début septembre se tenait à Cannes le salon Heavent Meetings. Une nouvelle occasion, pour le secteur du Mice azuréen, de mettre en relief son savoir-faire et son professionnalisme reconnus. L’opportunité de souligner aussi sa capacité de résilience, comme ils l’ont démontré avec l’organisation de cet événement, le premier en présentiel de la rentrée en France. Tout un écosystème armé pour gagner des parts de marché, avec l’appui de structures tels le CRT Côte d’Azur France, le Côte d’Azur Convention Bureau ou encore Provence Côte d’Azur Events, ce réseau de 225 professionnels de la filière événementielle, dont la plateforme dédiée à l’innovation 4Event sera lancée en janvier prochain.

Nice est la porte d’entrée naturelle de la Côte d’Azur. Son aéroport, le deuxième de France après Paris, est relié au centre-ville par tram. Le projet d’extension de son terminal 2 – qui rencontre toujours une opposition en raison de son impact environnemental – vise à accueillir 4 millions de passagers de plus à partir de 2022. Côté hébergement, la cité azuréenne peut aussi compter sur près de 10 000 chambres d’hôtels, dont quarante 4 étoiles et trois 5 étoiles.

Aux côtés du célèbre Négresco, on citera le Méridien Beach Plaza (318 chambres) – qui boucle deux ans de travaux de rénovation – et le Radisson Blu (331 chambres) ayant terminé son lifting en 2018. Deux gros porteurs à même de soutenir la demande Mice, auxquels on peut ajouter le Hyatt Regency Palais de la Méditerranée (187 chambres) et l’AC Hôtel by Marriott (143 chambres).

Nice entend ainsi maintenir sa dynamique sur le segment Mice : la cinquième ville de France a progressé de 20 places dans le classement ICCA 2019 sur les congrès internationaux.
Son projet majeur est bien sûr son futur palais des congrès et des expositions, devant être inauguré dans cinq ans près de l’aéroport. D’une superficie de 65 000 m2, il permettra d’accueillir jusqu’à 35 000 visiteurs pour tous types d’événements (foires-expositions, grands congrès internationaux et salons professionnels). Le parc hôtelier sera étoffé, avec plus de 800 nouvelles chambres disponibles dans les prochaines années à l’ouest de la ville. L’actuel palais des congrès Acropolis – et ses cinq auditoriums – devrait ensuite être détruit ; le palais des expositions Acropolis sera pour sa part transformé en espace sportif et culturel.

Côté événementiel, Nice peut s’appuyer sur de nombreux sites. Le Stade Alllianz Riviera, dessiné par Jean-Michel Wilmotte, loue sa grande salle dédiée aux conférences de presse, ainsi que des salons pouvant accueillir des cocktails jusqu’à 2 200 personnes. Sans oublier le Musée national du Sport situé dans le stade, doté d’un petit auditorium. Et à deux pas de Nice, sur la presqu’île du Cap Ferrat se trouvent deux lieux événementiels très exclusifs, la Villa Ephrusi de Rothschild et le Grand Hôtel du Cap Ferrat (Four Seasons), ce dernier organisant des cocktails jusqu’à 200 personnes, dans ses Jardins Volupté et dans son Dauphin Lounge.

Cannes peut compter sur 120 hôtels (environ 5 000 chambres) dont sept 5 étoiles… Et nombre d’entre eux sont de gros porteurs tels le Majestic et le Carlton sur le luxe, le Radisson Blu et le Five Seas sur le haut-de-gamme. Le Martinez (Unbound Collection by Hyatt) peut être considéré aujourd’hui comme l’un des plus beaux hôtels de la côte. Cet établissement de 415 chambres termine plusieurs années de travaux, avec en point d’orgue sa nouvelle suite Penhouse de 1 125m², la plus grande d’Europe, pouvant accueillir des événements jusqu’à 200 personnes, en profitant de ses vastes terrasses.Cannes est l’autre grande destination Mice de la Côte d’Azur. Elle est même la seconde ville de France pour le tourisme d’affaires après Paris, avec des événements annuels récurrents tels le MIPIM, le MIPTV, le MAPIC, le Tax Free, le Yachting Festival et bien sûr le Festival du Film. Son positionnement : le luxe et le haut de gamme. Son navire amiral, le Palais des Festivals, fait l’objet d’un projet d’extension toujours d’actualité malgré la crise sanitaire. L’extension prévue pour 2024 vise à aménager une nouvelle salle polyvalente de 1000 m2 ainsi qu’une salle de projection de 500 places avec sièges rétractables permettant de transformer l’espace en salle gala.

Le Hyatt Place Cannes (152 chambres) doit pour sa part ouvrir ses portes d’ici 2023. Ce nouvel hôtel se trouvera à la limite de Cannes et de Mandelieu-la-Napoule, tout près du parcours de golf Old Course.

Publicité 3