Chine | Des robots dans les cuisines d’un restaurant pour l’efficacité et la « sécurité alimentaire »

Dans cet établissement de Pékin, la préparation des plats et une partie du service sont robotisés. Cela permet d’économiser du personnel mais aussi, avec la menace toujours présente du Covid-19, de limiter le contact avec la nourriture.

35

(…) « Les plats ne sont donc presque pas touchés par des personnes, ce qui renforce la sécurité alimentaire. » Un atout non négligeable dans un pays comme la Chine qui défend une stratégie « zéro Covid-19 ».

Une marmite remplie en 20 secondes

Un peu plus loin, c’est la préparation des soupes pour les fondues et là aussi ce sont des robots qui sont à la manœuvre. « Vous voyez ces têtes d’injection ? Ce système permet de remplir six services de fondue en même temps, ça prend 20 secondes pour chaque marmite. À côté, regardez, c’est notre ancienne plateforme de travail manuel. Ça prenait une à deux minutes avant pour remplir une marmite, c’est un réel gain d’efficacité. »

La fondue est servie par des robots mobiles dans une immense salle de 1 000 mètres carrés avec tout de même la présence aussi de personnel, comme l’explique Li Ying, responsable des relations publiques : « Les employés qui lavent ou qui coupent les légumes font un travail très très dur. Les robots les remplacent dans cette tâche, ça nous a permis de sortir ces employés des cuisines et de les envoyer travailler dans la salle. »

« Nous sommes un restaurant avec de la chaleur et le sourire d’un serveur ne peut être remplacé par un robot. »

Li Ying, responsable des relations publiques

à franceinfo

La plupart des clients semblent trouver tout cela normal, d’autant que d’autres expériences similaires ont déjà été menées ailleurs en Chine : « Pour nous ce n’est pas vraiment une chose fantastique, ça permet de réduire les coups de main d’œuvre. Depuis l’épidémie c’est devenu encore plus tendance« , affirme une femme attablée.

Une autre cliente nuance : » À mesure que la technologie progresse, les produits intelligents vont rentrer dans tous les aspects de notre vie et je pense qu’il faut quand même des restaurants traditionnels. » (…) Lire la suite sur France Info

- Publicité 4 -