Canada | Redessiner son métier en temps de pandémie, de Montréal à Matane

25

Comme tant d’autres employés de la restauration, Raphaële Bérubé, alors responsable de la carte des vins du restaurant Le Mousso à Montréal, s’est retrouvée sans emploi au printemps dernier. Après une très courte reprise estivale en salle à manger, l’annonce d’une nouvelle fermeture pour contrer la deuxième vague convainc la jeune femme de plier bagage. Elle quitte la métropole afin de rejoindre sa famille et profiter du grand air de Matane, sa ville natale, pour ce nouveau confinement.

La fermeture des salles à manger, d’ailleurs toujours d’actualité dans le Grand Montréal plusieurs mois après ce « défi 28 jours », pousse alors la jeune sommelière à se remettre en question. « Je m’étais déjà dit que je reviendrais peut-être un jour dans mon coin de pays. La pandémie m’a fait réaliser que tout ce qui me gardait à Montréal c’était la scène gastronomique, les bars et l’évènementiel. Sans tout ça, il ne restait rien sur ma liste, et j’ai donc choisi de tourner la page. » (…) Lire la suite sur Hrimag

Publicité 4