L’hôtellerie, un secteur miné par la pandémie

25


À l’image d’Accor, qui publiait aujourd’hui des résultats trimestriels en forte baisse, c’est une dégringolade que vivent tous les acteurs du secteur hôtelier, frappés de plein fouet par la pandémie. En France, le taux d’occupation des établissements était de 44 % en septembre, selon le cabinet MKG – un seuil qui ne permet pas la rentabilité. Les hôtels les plus touchés appartiennent aux catégories du luxe et du haut de gamme. En cause : le durcissement des restrictions sanitaires, qui empêchent la reprise des voyages d’affaires et du tourisme international.

Publicité 3