Paris est délaissé par les touristes. Alors que l’hôtellerie de bord de mer, de campagne ou de montagne a plutôt bien tiré son épingle du jeu cet été, pour l’hôtellerie parisienne haut de gamme, la situation n’a fait qu’empirer en termes de fréquentation, au gré des confinements et des couvre-feux. Certains établissements ont fermé, d’autres misent sur l’ingéniosité et l’enthousiasme de leur personnel. Emmanuel Sauvage, directeur général du groupe Evok Hôtels, tire un bilan moral de cette période au micro de Sputnik: Lire la suite sur Sputniknews.com

Publicité 4