À Cannes (Alpes-Maritimes), un palace est complet pour les quinze premiers jours d’août. La clientèle française est de retour dans des proportions qui ont surpris tout le monde. En cuisine, l’activité a repris aussi fort qu’avant le Covid-19. « Le poulpe, cette année, c’est impressionnant, même nos fournisseurs n’en reviennent pas de la quantité qu’on passe », s’exclame Pierrick Cizeron, chef exécutif à l’hôtel Barrière Le Majestic Cannes. Une charge de travail inattendue qui a posé des problèmes de recrutement, avec des embauches de personnels parfois inexpérimentés, mais volontaires.

À Paris, les palaces ne font pas le plein

Les hôtels de luxe de la Côte d’Azur font le plein, mais les palaces parisiens n’ont pas retrouvé leur niveau d’occupation d’avant la crise. Au Shangri-la hôtel, le taux d’occupation cet été atteint 50%, contre 85% habituellement. En cause, l’absence de la clientèle asiatique, (…) Lire la suite sur France Tv Info

- Publicité 4 -