Bruno Mercadal @credit linkedin

Félicitations à ce grand professionnel de l’hôtellerie qui a su conjuguer performance et décontraction, luxe et simplicité et doter son établissement d’une modernité non par le design mais par l’esprit. Une performance dans un secteur où la modernité passe souvent par l’architecture !

Homme  issu du marketing, ayant exercé son talent à la Société des Bains de Mer de Monaco avant de prendre la direction Générale en 2002 de  l’hôtel Royal Riviera (alors propriété d’Alliance Hospitality) et de cumuler également pendant 3 ans la Vice-Présidence des opérations France du Groupe GLA (de 2010 à 2013), il a su faire de cet établissement azuréen, un incontournable de la Côte d’Azur.

@credit Royal Riviera

L’un de ses atouts est, sans nul doute, sa capacité à créer du lien. Séjourner au Royal Riviera c’est l’impression de séjourner dans une Maison pleine de bienveillance et de simplicité. Le Directeur « ne  se la joue pas propriétaire » mais passeur d’âme. La fidélisation de sa clientèle est exceptionnelle avec des clients  individuels qui reviennent chaque année dans leur très grande majorité. Le « digital » nomme cela taux de rétention, nous, nous préférons parler de fidélisation à un produit incarné.

La qualité de son management s’apprécie à travers les commentaires de ses collaborateurs et partenaires économiques qui louent non seulement son professionnalisme mais également sa décontraction faisant de Bruno Mercadal un véritable dandy hôtelier : cette élégance ne tient pas simplement à une allure mais surtout à un esprit vif, bienveillant et « obstinément optimiste » ! 


Tourné vers le digital, ce double titulaire de Master 2 a pris le virage du digital  depuis plusieurs années. Célébré et récompensé pour ses films novateurs mettant en scène ses collaborateurs, son équipe, cette politique de communication lui a permis de conforter ce que le marketing nomme taux de rétention (un vilain mot reflétant une réalité pourtant vitale pour les entreprises !), la fidélité à son produit étant certainement sa plus belle récompense au même titre que les commentaires de ses clients.

Finalement, à la question « pouvez-vous décrire Bruno en une phrase », un de ses amis hôteliers devenu consultant,  le définit ainsi : « c’est un hybride qui réalise la parfaite union entre l’hôtelier de Palace à « l’ancienne » sachant manier élégance et capacité à créer du lien et hôtelier avant-gardiste, ultra-diplômé, maîtrisant son budget et ayant compris, bien avant tout le monde, l’importance de la communication digitale auprès de ses clients, embauchant il y a déjà plusieurs années un « community manager ».  Ainsi, le Royal Riviera a développé « son taux d’acquisition » en s’appuyant sur une politique commerciale classique et, en parallèle, l’établissement a « dopé » la fidélisation de ses clients par son digital, sa communication externe. Remarquable ! Et en plus, il est sympa et séduisant » ajoute-t-il en riant !

Toute l’équipe de La Tribune d’Hôtellerie souhaite à Bruno Mercadal une merveilleuse année 2022, pleine de bonheur et de succès  !

 

Publicité 4